A la une

Mauvais état, fuites : la piscine de Trouville-sur-Mer prend l’eau, les élus tentent de colmater

Depuis plus de trois mois, le bassin intérieur de la piscine de Trouville-sur-Mer n’est plus accessible au public.
Depuis plus de trois mois, le bassin intérieur de la piscine de Trouville-sur-Mer n’est plus accessible au public. (©Le Pays d’Auge )

Depuis plus de trois mois, le bassin intérieur de la piscine de Trouville-sur-Mer (Calvados) n’est plus accessible au public. Une situation qui a été abordée, mercredi 29 septembre 2021, lors du conseil municipal. « Notre bassin intérieur de la piscine est en très mauvais état, c’est le moins qu’on puisse dire, constate Sylvie de Gaetano, maire de Trouville-sur-Mer, qui reconnaît : On a lancé un premier diagnostic et il s’est avéré que c’était beaucoup plus important que ce que l’on pensait. »

Des travaux à prévoir

Pour comprendre la situation, un retour en arrière s’impose. En octobre 2019, le service contrôle conformité de la société Veolia avait procédé à un contrôle des réseaux d’assainissement de la piscine municipale. « Il en ressort que la pompe du relèvement des eaux usées du local technique de la piscine est raccordée au réseau public des eaux pluviales », indique Patrice Brière, adjoint. Quelques mois plus tard, en février 2020, une visite avait également été organisée par la communauté de communes et Veolia, afin de définir les travaux nécessaires. « Il convient de dévoyer les deux canalisations allant initialement dans le réseau pluvial vers le réseau d’assainissement collectif qui se situe sous la voirie Quai Albert 1er », détaille la délibération. En mars 2021, Veolia avait transmis un devis dont le montant des travaux qui s’élèverait à 17 995, 82 € TTC. Un montant qui a été inscrit au budget primitif 2021 de la commune.

Le 16 mars 2021, les techniciens de la Ville avaient constaté que le bassin intérieur fuyait en plusieurs points :

L’estimation indique une perte quotidienne d’eau de plus de 20 m3. La cause des fuites étant difficile à établir, la Ville a missionné un bureau d’études […] afin qu’une analyse plus profonde soit réalisée et que des préconisations soient prescrites. 

Patrice Brière

La délibération fait état des conclusions transmises : traces de corrosion avec éclatement du béton, présence de fissures et microfissures, traces d’infiltrations avec écoulement d’eau, etc. « À ce stade, des investigations complémentaires seront à prévoir au niveau du radier et des réseaux et un chiffrage estimatif pourra être communiqué à la suite de ces études complémentaires ». Sylvie de Gaetano confirme : 

On en est à cette phase de diagnostics complémentaires mais on sait déjà que les travaux vont être d’un montant assez élevé, voire très élevé. 

Sylvie de Gaetano

C’est pour cette raison que la Ville souhaite solliciter une aide du Conseil départemental dans le cadre du contrat départemental de territoire 2017-2021 au regard de l’enjeu environnemental.

Quel avenir pour la piscine ?

Si l’opposition a voté en faveur de cette demande de subventions, comme le reste des élus, elle n’a pas caché ses inquiétudes. « On fait des études qui coûtent déjà un certain prix et derrière il y a des travaux qui risquent d’être astronomiques. Comment va-t-on payer ? La subvention ne couvrira pas la totalité du montant », s’inquiète Stéphanie Fresnais, la cheffe de file de l’opposition.

En rappelant l’importance de la piscine, « bassins extérieur et intérieur », pour les Trouvillais, elle poursuit : 

J’espère que dans vos études, vous pensez quand même à l’avenir. Ça n’est pas nouveau, cette piscine n’est pas du tout attractive. On a essayé de faire plein de choses avant, mais malheureusement elle est déficitaire. 

Stéphanie Fresnais

Cette inquiétude, Sylvie de Gaetano la partage. « En effet, on s’interroge sur le devenir de la piscine mais pour l’instant on attend les diagnostics finaux pour avoir un vrai coût des travaux », lui répond l’édile.

En attendant, jusqu’aux vacances de la Toussaint, le bassin extérieur restera ouvert. La Ville a négocié avec sa voisine pour que ses écoliers et associations puissent utiliser la piscine deauvillaise. « Nous mettons à disposition nos maîtres nageurs », insiste la maire de Trouville-sur-Mer, avant d’indiquer : « Et pour les projets futurs, pour le moment, je n’ai pas la réponse ».

.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Pays d’Auge dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 832

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.