A la une

Mbappé et Benzema emmènent les Bleus au Qatar

Publié le : Modifié le :

La France n’a pas fait de quartier. Avec sa victoire 8 à 0 face au Kazakhstan, les Bleus ont tranquillement assuré leur qualification pour la Coupe du monde au Qatar. Kylian Mbappé a inscrit un quadruplé.

Douze minutes. C’est le temps qu’il aura fallu, samedi 13 novembre, à l’équipe de France pour assurer sa victoire au Parc des princes face au Kazakhstan (8-0), synonyme de qualification pour le Mondial-2022. Kylian Mbappé, très en forme, a inscrit un quadruplé dans l’antre de son club.

Quadruplé historique pour Mbappé

Le match a débuté par un instant d’émotion. Les deux équipes ont commencé par rendre hommage aux victimes des attentats du 13-Novembre 2015. C’était d’ailleurs une des raisons avancées pour délocaliser cette rencontre du Stade de France vers le Parc des Princes.

Si le Kazakhstan fait preuve d’initiatives dans les premiers instants, manquant de surprendre la France avec un pressing agressif dans les trente derniers mètres des Bleus, les bonnes résolutions ne durent qu’un temps. Les Bleus se réveillent et Benzema, excentré côté gauche, glisse la balle à Théo Hernandez qui centre immédiatement en retrait. Mbappé est à la réception et crucifie le gardien kazakh du pied droit (6e, 1-0).

Rebelote quelques instants plus tard. À droite, Jules Koundé lance en profondeur Coman, qui efface le gardien Pokatilov, sorti à l’aventure. Le Munichois centre pour Mbappé qui n’a plus qu’à pousser la balle au fond des filets (12e, 2-0).

Les Bleus commencent à s’amuser. Coman envoie une louche dans la surface qui reprend en aile de pigeon pour servir au deuxième poteau Benzema. Insensible à cet esthétisme, Didier Deschamps réclame « du réalisme ».

Ses hommes sont dociles. Ils enfoncent le clou quelques minutes plus tard. De nouveau, il s’agit de Koundé qui sert Coman qui centre pour Mbappé qui trompe le gardien kazakh de la tête (30e, 3-0).

Benzema y va de son doublé

Sérieux et appliqués, les Bleus passent une soirée tranquille. Kingsley Coman est intenable en piston droit dans le le 3-4-3 concocté par Deschamps. L’ex-Parisien est un poison permanent pour la défense des Jaunes. Pourtant, le quatrième but vient du coté gauche et de Théo Hernandez. Parti à la limite du hors-jeu, il efface deux défenseurs en prolongeant du bout du pied puis centre en une touche. Benzema est à la réception (55e, 4-0). Il double la mise quelques instants plus tard sur un service de Mbappé (58e, 5-0).

Deux réalisations qui permettent au revenant de l’équipe de France d’égaler et de dépasser David Trezeguet comme cinquième meilleur buteur de l’histoire des Bleus. Le public lui réserve une ovation au moment de sa sortie, remplacé par Moussa Diaby.

Adrien Rabiot continue la démonstration française. Lâché par Erlanov, le milieu de la Juventus reprend de la tête un corner d’Antoine Griezmann (75e, 6-0). L’attaquant de l’Atlético Madrid inscrit le but suivant sur penalty (84e, 7-0) et rend hommage en soulevant son maillot aux victimes du Bataclan, lui dont la sœur se trouvait cette nuit là dans la salle de concert. Mbappé finit le travail en inscrivant un dernier but.

Mission accomplie pour les Bleus face à la 125e nation mondiale. L’équipe de France sera au rendez-vous dans un an et huit jours défendre sa couronne mondial.



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire