Home En bref Melun Val de Seine : les six points pour maintenir le développement de l’agglomération
En bref

Melun Val de Seine : les six points pour maintenir le développement de l’agglomération

Louis Vogel, le président de l'agglomération Melun Val de Seine, a invité tous les maires à monter sur scène lors de ces vœux 2023.
Louis Vogel, le président de l’agglomération Melun Val de Seine, a invité tous les maires à monter sur scène lors de ces vœux 2023. ©W.L/RSM77

Mardi 24 janvier, à l’Escale de Melun (Seine-et-Marne), Louis Vogel, ainsi que les différents maires qui composent l’agglomération Melun Val de Seine, étaient présents sur scène pour lister les avancées réalisées et à venir, afin de maintenir le développement de Melun val de Seine.

Le plan « Ambition 2030 »

Après un retour historique sur les différentes étapes de l’entrée des communes dans le regroupement qui compose aujourd’hui Melun Val de Seine, Louis Vogel fait un point d’étape sur la situation actuelle : « Notre Communauté est désormais forte de 20 communes et compte plus de 135 000 habitants. »

L’un des objectifs de l’actuelle mandature est alors de renforcer la cohésion et l’harmonisation entre les communes afin d’en faire un territoire soudé, tout en déclarant : « L’agglomération a pour mission de compléter, d’accompagner et de faciliter les projets des communes. »

À cet effet, le plan « Ambition 2030 » a été voté en 2022 dans le but de faire progresser plusieurs thématiques et soutenir le développement du territoire de Melun Val de Seine. Six points ont alors été détaillés lors des vœux.

  • L’activité économique

L’un des points forts du territoire est celui du tissu économique qui le compose. Actuellement composée de 12 zones d’activités économiques, les services sont mobilisés pour une « identification très fine des friches, l’objectif étant le zéro artificialisation nette », est-il détaillé.

De nouveaux aménagements seront à prévoir, comme le Clos Saint-Louis, à Dammarie-lès-Lys, « qui est en cours d’élaboration en pleine coopération avec la commune de Dammarie et l’EPA Sénart ».

Mais c’est un autre gros projet qui est au cœur de la question : « Cela passe aussi par l’aménagement du site de Villaroche, avec l’implantation de Zalando, l’un des plus importants investissements étrangers en France en 2022, qui apportera, à terme, plus de 2 000 emplois sur le site« , affirme Louis Vogel. 

Melun sera l’épicentre d’une métamorphose avec les deux projets majeurs : le Tzen 2 ainsi que la rénovation du quartier de la gare. « C’est tout Melun et son agglomération qui profiteront de ce nouveau pôle d’attractivité », reprend-il.

À lire aussi

  • Melun. Insécurité, vandalisme, moisissures : le ras-le-bol de locataires de l’Almont
  • L’attractivité touristique

L’un des points qui sera à développer est également celui du tourisme. Selon un bilan dont les chiffres ont été présentés, la fréquentation de l’Office de tourisme « a été multiplié par 6 » selon l’Agglomération, en recevant 10 000 personnes en 2022.

Un schéma directeur du tourisme a été voté en mars 2022 et sera par ailleurs mis en application à cet effet.

Si les élus souhaitent faire de Melun Val de Seine une destination touristique privilégiée, selon Louis Vogel, le territoire possède ses qualités : « Les franciliens sont de plus en plus attirés par le tourisme vert que nous pouvons leur offrir. »

  •   La réussite éducative 

Sur la communauté de commune, il est indiqué que 500 jeunes sont considérés comme décrocheur. « C’est intolérable« , s’exclame le président de l’agglo.

Pour autant, de nombreux dispositifs et partenariats sont déjà établis. Que ce soit les cités éducatives « qui concerne aujourd’hui 10 000 élèves » ; les différentes instances post-bac telles que Panthéon Assas, le parcours santé de l’UPEC ou encore le Centre national des arts et métiers (CNAM) « qui a démarré son activité en septembre 2021 et propose désormais 16 unités d’enseignement ainsi que tous les services attachés à la formation continue », les élus espèrent voir ces filières porter leurs fruits.

À lire aussi

  • Melun : La levée de l’interdiction de vente de fleurs de CBD soulage les commerçants
  • La sécurité publique

L’un des préoccupations de l’agglomération Melun Val de Seine concerne également celle de la sécurité. Au lendemain d’une étude de l’institut Paris région, indiquant que 59,5 % des Seine-et-Marnais vivent avec un sentiment d’insécurité, c’est une mission cruciale.

Le dispositif de police intercommunale se développe véritablement et regroupe aujourd’hui 14 communes. « Une quinzaine de policiers intercommunaux, localisés dans un nouveau poste de police près de la gare que nous venons d’acquérir, viendront compléter les polices municipales déjà présentes », informe Louis Vogel.

Dans leurs missions, les agents intercommunaux pourront intervenir « dans les communes de l’agglomération qui ne disposent pas de police municipale et pendant la nuit, elle viendra renforcer les effectifs déjà actifs sur le terrain sur les zones de tension« . 

  •  Entre l’emploi et la santé

La communauté d’agglomération a tenu à rappeler les nombreux acteurs qui s’investissent dans l’insertion et l’emploi, tels que Travail Entraide, UFOLEP ou encore MEIMVS et l’École de la deuxième chance. Mais il y a également un soutien pour « la création d’entreprises dans les quartiers à travers l’Atelier, qui est désormais bien identifié ».

La lutte contre la désertification médicale est la pierre angulaire d’un territoire en bonne santé, à travers la recherche de médecins : « La Communauté Melun Val de Seine a bénéficié d’une enveloppe financière européenne de plus de 6 millions d’euros pour accompagner des projets adaptés aux spécificités de chaque territoire », expose Louis Vogel, donnant par exemple naissance aux maisons de santé de La Rochette et de Dammarie-lès-Lys, inaugurée en octobre dernier. 

À lire aussi

  • Melun : ces étudiants en école d’infirmière montent un projet et ont besoin de vous !

Le cursus de formation de la santé, développé avec l’UPEC, est une filière pouvant amener les étudiants à s’installer sur le territoire. Cela passe notamment au travers d’une indemnité de 600 € mensuelle versés à tout étudiant en médecine et chirurgie dentaire qui s’installe sur le territoire après leur diplôme.

« Je viens de signer 10 contrats d’engagement », se réjouissait le président de Melun Val de Seine.

Enfin, le développement du Santépôle, à l’hôpital de Melun, pourra accroître la taille de l’école d’infirmières déjà présente.

  • La transition écologique 

« La préoccupation environnementale guide notre action depuis de nombreuses années », certifiait Louis Vogel, citant par la suite les bus au gaz naturel, les bornes de recharge électriques, la location de MéliVélo, les jardins partagés ou encore les actions du Smitom. 

En ce qui concerne les liaisons douces, il faudra prévoir « 50 km supplémentaires d’ici à 2026″, grâce à un budget doublé, « passant de 2 à 4 millions d’euros », révélait le président intercommunal.

Une étude hydraulique du bassin versant de l’Almont permettra d’engager un programme pluriannuel de travaux en 2025 « contre les inondations et en faveur de la continuité écologique ». 

Related Articles

En bref

VIDÉO. Joueurs et supporters fêtent ensemble la victoire de Caen sur Grenoble

La joie de Bilal Brahimi au coup de sifflet final contre Grenoble....

En bref

PHOTOS. Handibasket : le CTH Lannion y a cru contre Le Cannet…

L’Américain Aaron Patterson au shoot, face à l’Azuréen Rida Maataoui. ©Jérémy Nédélec /...

En bref

SM Caen. L’entraîneur de Grenoble très énervé par un but qu’il juge « antisportif »

Vincent Hognon, entraîneur de Grenoble, n’a pas aimé le comportement du SM...

En bref

VIDEO. Biathlon. « Le relais parfait » : Quentin Fillon-Maillet champion du monde !

Quentin Fillon-Maillet, Antonin Guigonnat, Fabien Claude et Emilien Jacquelin, sont champions du...