Home Web Menacés d’inondations, ce cimetière et ses 168 défunts vont devoir déménager
Web

Menacés d’inondations, ce cimetière et ses 168 défunts vont devoir déménager

Un déménagement pas comme les autres. A Jugon-les-Lacs, dans les Côtes-d’Armor, un cimetière va devoir fermer prochainement. D’après Le Télégramme, qui rapporte cette histoire pas banale, le cimetière du bourg placé autour de l’église Notre-Dame et Saint-Etienne est situé en zone inondable. A trois reprises, l’endroit avait été noyé sous les eaux ces vingt dernières années, poussant la municipalité à envisager son transfert. Depuis 1986 et un arrêté municipal, toute nouvelle inhumation y était interdit et on ne pouvait plus y faire aménager de nouveau caveau.

Avant de fermer ce lieu de recueillement, la mairie de Jugon-les-Lacs a alerté les familles des 168 personnes enterrées dans le bourg. D’après le maire, une centaine de tombes seraient déjà abandonnées depuis plusieurs années et manquent cruellement d’entretien. Les familles qui le souhaitent pourront cependant demander le transfert des sépultures, à condition de payer pour le renouvellement de la concession et de financer le transfert des marbres. Les défunts seront exhumés et transférés vers le cimetière de Bourgneuf, situé à quelques centaines de mètres de là.

Les familles ont jusqu’à 2027 pour se faire connaître auprès de la municipalité. Sans mot de leur part, les morts seront déplacés dans l’ossuaire de la commune. Et que deviendra l’ancien cimetière ? Peut-être un square, glisse Le Télégramme.

Related Articles

Web

La Sécurité routière cible les hommes dans une campagne de prévention

Selon les chiffres de la Sécurité Routière, 78 % des personnes décédés...

Web

Des indices sur l’implication de Poutine dans le crash du vol MH17

Le président russe aurait approuvé la livraison du missile qui a coûté...

Web

Dans quels pays la terre tremble-t-elle le plus souvent ?

Chaque semaine, « 20 Minutes » met en lumière une infographie créée...

Web

Ils ramassent les déchets autour du Vélodrome à chaque match de l’OM

Brut, partenaire de « 20 Minutes », assiste à une initiative inédite...