A la une

Metz. 3e ligne, prolongement du METTIS : pourquoi l’opposition s’inquiète

La ligne A du METTIS pourrait être prolongée jusqu'à l'hôpital Schuman à Vantoux (Moselle) après concertation avec les habitants.
La ligne A du METTIS pourrait être prolongée jusqu’à l’hôpital Schuman à Vantoux (Moselle) après concertation avec les habitants. (©Archives/Antony Speciale/Lorraine Actu)

Deux projets significatifs sont dans les cartons pour révolutionner le réseau de transports en commun de Metz (Moselle) et de la métropole.

Dans un premier temps, l’Eurométropole de Metz souhaite prolonger la ligne A du METTIS jusqu’à l’hôpital Schuman, situé à Vantoux, à travers quatre nouvelles stations.

Par la suite, la troisième ligne de bus à haut niveau de service (BHNS), arrivant après celles du METTIS, doit voir le jour d’ici octobre 2025.

Le prolongement vers l’hôpital Schuman : vers une baisse de fréquence ?

Le prolongement de la ligne A du METTIS doit permettre l’extension du tracé de 2,2 km supplémentaires sur quatre stations. Lors d’une séance du conseil métropolitain, l’Eurométropole a acté le lancement d’une concertation avec les habitants du quartier Borny-Actipôle de Metz ainsi que ceux de Vantoux, entre décembre 2021 et janvier 2022.

Le conseiller métropolitain Xavier Bouvet, chef de file du groupe Unis, a qualifié le projet de « demi-mesure » et explique sa position.

Vous avez prélevé la desserte vers Cora et Metzanine pour la rediriger à moitié vers l’hôpital Schuman. Résultat : la desserte vers Schuman reste quasi identique, avec un passage toutes les 20 minutes, comme la ligne C14. Par contre, les usagers qui veulent aller vers le secteur de Cora Borny et Metzanine passeront d’une fréquence de 10 minutes à 20 minutes, soit une nette dégradation.

Xavier BouvetConseiller métropolitain de l’Eurométropole de Metz

Xavier Bouvet estime auprès de Lorraine Actu que « la politique actuelle des transports en commun ne s’oriente pas du tout sur la fréquence ».


« Le réseau ne gagne pas en attractivité »

En ce qui concerne la troisième ligne de bus à haut niveau de service, le groupe d’opposition a voté pour le projet, non sans émettre des réserves. Déjà, lors de la présentation officielle du tracé jeudi 29 avril, des critiques émanaient de l’opposition.

Xavier Bouvet réitère ses observations : « Près de la moitié de la ligne sera noyée dans la circulation », « le tracé est bien trop court en négligeant l’est de la métropole », « au même moment, vous supprimez la ligne 2, ce qui fait que cette troisième ligne ne sera donc au final qu’une L2 un petit peu plus performante ».

Pour rejoindre ce qu’il disait en termes de fréquence de passage, le chef de file d’Unis assure que « le réseau ne gagne pas en attractivité ». Ainsi, après soumission des délibérations, « il y a tout un débat autour de ces deux questions », souligne Xavier Bouvet.

Au final, conformément à sa position de la fin du mois d’avril, « on va encore dépenser beaucoup de temps et d’argent pour pas grand chose ».

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Lorraine Actu dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 11 004

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.