Please assign a menu to the primary menu location under menu

En bref

Metz : un pharmacien aurait détourné 1,1 million d’euros

Deux hommes, dont un pharmacien de Metz (Moselle), sont au cœur d’une fraude massive évaluée à 1,1 million d’euros auprès de deux caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) après avoir réalisé de fausses ordonnances et de fausses factures.

Débutée en janvier 2021 grâce au signalement de l’Agence régionale de santé (ARS), l’enquête menée par la sécurité départementale et le groupe interministériel de recherches (GIR) a conduit à l’arrestation et la mise en examen d’un pharmacien de 62 ans et d’un homme de 61 ans.

Les investigations menées ont permis de prouver les fausses ordonnances et les fausses factures de rétrocession réalisées par les deux suspects au préjudice des CPAM de Moselle et de Meurthe-et-Moselle pour un montant total estimé à 1,1 million d’euros.

Un agissement sous la contrainte

Auditionné par les policiers le 10 mai dernier, le pharmacien a reconnu les faits, précisant toutefois avoir agi sous la contrainte du deuxième suspect, selon Actu17. Les perquisitions menées sur le lieu de travail et au domicile du professionnel de santé ont confirmé cette déclaration puisque des courriers de menaces ont été retrouvés, ainsi qu’une centaine de fausses factures de rétrocession.

Placé en garde à vue le 14 septembre, le deuxième suspect a de son côté évoqué un contentieux avec le pharmacien, avançant une dette de 168.000 euros mais niant être l’auteur des menaces retrouvées. Les enquêteurs ont aussi relevé un virement bancaire de 67.000 euros effectué par le professionnel de santé via la pharmacie de Metz au bénéfice du deuxième homme mis en cause.

Au total, les forces de l’ordre ont saisi près de 232.000 euros en lien avec cette affaire sur les comptes bancaires des deux suspects.



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire