En bref

Mieux contrôler les armes à feu : le Sénat américain dévoile une proposition, une première en 30 ans

C’est un petit pas mais un grand symbole aux Etats-Unis

Le Sénat s’est mis d’accord sur une proposition de loi pour limiter la violence par arme à feu. Un texte bien en deçà des mesures réclamées par le président Joe Biden mais une première depuis 30 ans.

Dans une Amérique profondément divisée, un accord au Congrès entre élus démocrates et républicains est en effet rare, d’autant plus sur ce sujet très clivant.

« Les négociateurs démocrates et républicains ont finalement publié, après beaucoup de travail, un projet de loi bipartisan sur la sécurité des armes à feu » souligne Chuck Schumer , chef des démocrates au Sénat.

Il s’agit de « la législation contre la violence par arme à feu la plus importante en presque 30 ans« , a tweeté le sénateur démocrate Chris Murphy.

Ce texte de 80 pages « va sauver des milliers de vies« , a-t-il ajouté.

L’initiative parlementaire a été lancée après le massacre d’Uvalde, qui a fait 21 morts dont 19 enfants dans une école primaire du Texas fin mai.

Le texte met en avant le soutien à des lois, Etat par Etat, qui permettraient de retirer des mains de personnes jugées dangereuses les armes qu’elles possèdent.

Il entend aussi instaurer le renforcement de la vérification des antécédents judiciaires et psychologiques pour les acheteurs d’armes âgés de 18 à 21 ans ainsi qu’un meilleur contrôle de la vente illégale d’armes, et le financement de programmes dédiés à la santé mentale.

Joe Biden avait publiquement affiché son soutien aux militants contre la violence par arme à feu en listant les mesures qu’il souhaite voir adoptées mais qui sont absentes de l’accord entre les sénateurs: interdiction des fusils d’assaut et des chargeurs à grande capacité, vérifications des antécédents pour l’ensemble des acheteurs d’armes – et pas uniquement les moins de 21 ans –, obligation pour les particuliers de garder leurs armes sous clé.

Même si l’accord est limité, l’organisation Moms Demand Action, qui milite pour un encadrement plus strict des ventes d’armes, a estimé qu’il s’agissait d' »un pas de géant pour notre mouvement », promettant de se battre « jusqu’à ce qu’il soit adopté ».



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 14 242

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Alert: Content selection is disabled!!