Mikaël Poixblanc, spécialiste du trail à Dieppe, performant et solidaire à l’UTMB

Après ce bon chrono lors de l'UTMB, Mikaël Poixblanc se prépare pour la Diagonale des fous en octobre.
Après ce bon chrono lors de l’UTMB, Mikaël Poixblanc se prépare pour la Diagonale des fous en octobre. (©M.Poixblanc)

Il avait les points requis pour être sélectionné à l’UTMB (Ultra-Trail du Mont-Blanc) mais évidemment pas la certitude de pouvoir être au départ en raison du tirage au sort.

Alors, Carole, l’épouse de Mikaël Poixblanc lui a fait la surprise de lui offrir un dossard solidaire.

Un dossard permettant de faire un don à l’association « Access Mont-Blanc » qui achète des fauteuils roulants spéciaux et permet ainsi à des personnes en situation de handicap d’effectuer des ascensions en montagne.

« Cela a été un magnifique cadeau de Noël », reconnaît Mikaël Poixblanc (Piranhas).

Toujours aussi méticuleux dans ses préparations, le Dieppois a fait ce qu’il fallait en amont de l’UTMB pour bien figurer sur les 172 km de l’épreuve qui compte également 10 000 mètres de dénivelé positif

J’ai couru 5 fois par semaine durant 5 mois pour travailler avant tout l’endurance fondamentale. J’ai travaillé un peu le dénivelé à Pîtres (Eure) et je suis également parti en reconnaissance de la fin du parcours de l’UTMB pendant un week-end de juin avec Fred (Zammit). Mes sorties d’entraînement ont pu atteindre 6 voire 8 h.

Mikaël Poixblanc

 « Un truc ce fou au moment du départ »

Aucun doute, Mikaël Poixblanc se présente fin prêt avec ses bâtons au départ de l’UTMB.

Plus de 2 600 traileurs sont rassemblés sur la ligne de départ, entourés de milliers de spectateurs et galvanisés par la musique rock

Vidéos : en ce moment sur Actu

Les poils se sont dressés sur les bras. C’était évidemment différent du départ de l’an dernier où j’étais là en tant que spectateur. J’ai pris le départ sans me fixer de tableau de marche précis parce qu’une telle distance ne le permet pas. L’important, c’était que je prenne du plaisir et que je sois à l’arrivée.

Pas question de terminer carbonisé comme lors de son expérience sur la Diagonale des Fous voici trois ans à La Réunion.

Après avoir vécu « un truc de fou au moment du départ », le Piranhas vit pleinement l’aventure

Les 35 premiers kilomètres passent assez vite d’autant qu’il y a beaucoup de monde partout jusqu’aux Contamines-Montjoie. Après, on bascule davantage dans la solitude en montagne. Le lendemain matin, on retrouve du monde en Italie à Courmayeur. Mais l’arrivée est encore très loin…

« La fin de course a été très difficile »

Les ravitaillements sont les bienvenus pour recharger les batteries et retrouver un moral d’acier aux côtés de son épouse Carole, de ses enfants Etienne et Gabin mais aussi des copains de Fred Zammit.

Les deux athlètes évoluent d’ailleurs ensemble jusqu’après Courmayeur : « Mon allure était très légèrement supérieure à celle de Fred (Zammit) et je me suis donc retrouvé devant lui mais c’est un détail sur ce genre d’épreuve ».

En tout cas, Mikaël Poixblanc apprécie le passage suisse, jusqu’à être confronté à de grosses difficultés pour s’alimenter

A partir du 140e km, mon estomac était complètement fermé à l’absorption de tout aliment solide. J’ai donc terminé au Coca ! Je n’ai jamais pensé à abandonner, mais j’ai tout de même perdu 5 kg durant cet UTMB. La fin de course a été très difficile. L’ascension de « La tête aux vents » m’a semblé vraiment interminable dans le final.

Mikaël Poixblanc explique avoir « retrouvé des jambes dans la descente menant à l’arrivée. J’ai pu terminer en trottinant et franchir la ligne d’arrivée à 1 h 15 du matin, heureux d’avoir fini le tour du caillou ».

Il a signé là une très grande performance avec un chrono de 31 h 20, une 209e place au scratch (sur plus de 2 600 participants) et une 20e place dans sa catégorie d’âge des Masters 2 (45-49 ans).

De quoi être serein avant de retrouver la Diagonale des Fous (encore 172 km et toujours 10 000 mètres de dénivelé positif) le 20 octobre !

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Les Informations Dieppoises dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.