En bref

Miraculée après 59 coups de couteau par son ex-conjoint

Une Toulousaine de 44 ans a survécu miraculeusement à 59 coups de couteau portés par son ex-conjoint qu’elle fuyait depuis des mois. Son ancien bailleur lui réclame 32.000 euros d’impayés par son agresseur.

Aurélie a quitté son conjoint violent en mars 2018. Celui-ci lui avait donné «des coups de poing» et envoyé «des objets à travers la pièce» ou encore lui «crachait dessus». Pendant plusieurs mois, l’homme l’a harcelée avant de la retrouver à la sortie de l’école de l’un de leurs enfants en novembre 2018, où il lui a donné 59 coups de couteau.

«Il y a eu des coups de couteau dans mon cœur, dans mon poumon, dans ma rate, dans mon abdomen, tout mon bras gauche, mes cervicales et au niveau de cou. Il a essayé de m’égorger», a témoigné à CNEWS Aurélie, miraculée.

«Il a essayé de m’égorger»

Près de trois ans après les faits, le bailleur de son ancien appartement, lui demande aujourd’hui de régler 32.000 euros de loyers impayés par son ex-conjoint et agresseur. La jeune femme explique pourtant avoir envoyé un recommandé au bailleur pour lui annoncer son départ et se désolidariser du bail.

La cour d’assises du Var a condamné, le 17 septembre dernier, l’ex-conjoint d’Aurélie à vingt-cinq ans de réclusion criminelle. L’homme a fait appel de cette décision. Malgré sa détention provisoire, il n’avait pas suspendu son contrat de bail locatif mais avait cessé de payer ses mensualités. C’est son insolvabilité qui a conduit le bailleur à réclamer la somme à Aurélie.

L’avocat de la jeune femme, Maître Franchitto espère «qu’il s’agit d’un dysfonctionnement administratif et qu’il y a eu un défaut dans le suivi de la prise en charge de (s)a cliente suite à son courrier recommandé.» Aurélie attend une réponse du bailleur dans les jours à venir.



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire