A la une

Mohamed Bazoum, président nigérien : "Le drapeau jihadiste pourrait aujourd’hui flotter sur Ménaka"


Le président du Niger Mohamed Bazoum a accordé un entretien à Marc Perelman et Christophe Boisbouvier à New York, en marge de l’AG de l’ONU. Il s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire au Mali et de la menace jihadiste qui pèse sur la ville de Ménaka. Il s’exprime également sur le dossier des soldats ivoiriens détenus au Mali, en rappelant que le président ivoirien Alassane Ouattara avait grandement œuvré pour la levée des sanctions de la Cédéao contre les autorités maliennes. « Je considère qu’il a été trahi », assène-t-il.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 13 134

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.