Home En bref Montpellier : les parents d’élèves en colère face aux menaces de fermetures d’écoles
En bref

Montpellier : les parents d’élèves en colère face aux menaces de fermetures d’écoles

Parents d'élèves de l'(école Berthe Morisot vigilants
Des parents d’élèves de l’école Berthe Morisot vigilants (©Métropolitain)

Les parents d’élèves des écoles de Montpellier sont en colère et vont le montrer, pacifiquement, ce mardi en fin de matinée, en se regroupant devant le rectorat et en demandant qu’une délégation soit reçue. Objet de cette action : la modification de la carte scolaire pour la rentrée prochaine élaborée en ce mois de février, qu’ils contestent.

« C’est toute la colonne vertébrale de l’école qui est en danger » relève un fondateur de l’association « Une école, un avenir » au sujet de la nouvelle carte scolaire, qui appelle à ce rassemblement avec le Syndicat national des lycées et collèges -Snalc- de Montpellier.

Baisse démographique ?

Une importante baisse démographique constatée dans les effectifs de la rentrée 2023-2024 qui entraînerait le choix, non encore officiel, de fermer trois écoles primaires, quatre écoles élémentaires, quatorze maternelles et avec quatre fusions d’écoles. « La démographie baisse peut-être dans le département, mais pas à Montpellier », assure l’association, pour qui ces suppressions et ces fusions constituent « un danger pour la qualité de l’enseignement ».

À lire aussi

  • Montpellier : le collège Port Marianne se dévoile

À l’académie de Montpellier, on s’étonne de cette levée de boucliers, car, cette carte présentée en ce début d’année ne constitue que des prévisions, elle continue jusqu’en septembre : « Le nombre exact des élèves n’est pas encore affiné, il va évoluer et la liste finale officielle sera arrêtée avant la prochaine rentrée ».

Des classes nouvelles seront ouvertes : six dans les écoles primaires Jeanne Moreau, Joan Miro et Samuel Paty, une à l’école élémentaire Julie Daubié et une à l’école maternelle Simone Signoret.

Maternelles et primaire

Les fermetures de classes devraient concerner quatorze écoles maternelles (Goethe, Hélène Boucher, Pasteur, Madeleine Brès, Jacques Prévert, James Joyce, Luther King, Van Gogh et Jean Cocteau. Dans le primaire, Dickens-Frank, Chengdu et Malraux. Pour l’élémentaire, les écoles Auguste Comte, Frédéric Bazille, Galilée et Jean Macé.

À lire aussi

  • Montpellier : fronde des parents contre la fusion d’écoles et la fermeture d’une classe

Huit écoles pourraient fusionner : maternelle Wolfgang Amadeus Mozart avec l’école élémentaire Berthe Morisot, pour former une école primaire de quinze classes, comme Métropolitain l’a déjà évoqué en révélant une fronde des parents. Ils devraient être présents ce mardi vers midi, devant le rectorat.

Les écoles maternelles Kergomard et élémentaire Daviler pour former une école primaire de treize classes. Écoles maternelle Louis Figuier et élémentaire Paul Bert/Victor Hugo pour former l’école primaire de quinze classes dont une Ulis. Et la maternelle Rudyard Kipling et l’élémentaire Charles Baudelaire pour former une primaire de quinze classes.

Related Articles

En bref

Abbeville. Le lycée St-Pierre s’illustre au concours d’expression orale

Les participants du concours avec les membres du jury et les organisateurs....

En bref

A Rennes, son chien se coince sous terre : la frayeur de cette propriétaire

Jaede, avec sa propriétaire Mathilde, juste après avoir été sortie par les...

En bref

Fête des Bœufs Gras 2023 à Bazas : les images d’une édition record

La place de la cathédrale de Bazas était bondée à l’occasion de...

En bref

Villers-sur-Mer : vaste opération de secours pour deux promeneurs en diffculté

Les pompiers ont récupéré les promeneurs sur le port de Dives-sur-Mer (Calvados)....