Please assign a menu to the primary menu location under menu

En bref

Montre jamais ça à personne : ce que l’on sait du documentaire sur Orelsan présenté à CANNESERIES

Un événement attendu par les fans. Alors que la sortie d’un nouvel album approche, le rappeur Orelsan sera au cœur de la série documentaire «Montre jamais ça à personne», qui sera disponible ce vendredi 15 octobre sur Amazon Prime Video.

L’impatience est d’autant plus grande que les deux premiers épisodes – sur les 6 que compte la série documentaire – ont été ovationnés lors de leur diffusion en avant-première lors du festival CANNESERIES dimanche dernier. Le site AlloCiné décrit le programme comme une «série documentaire authentique et inspirante».

C’est Clément Cotentin, le petit frère d’Orelsan, qui a filmé son aîné sur une vingtaine d’années, et a passé 3 ans à visionner les 2.000 heures de rushs pour faire naître ce projet avec la complicité de Christophe Offenstein, coréalisateur du film Comment c’est loin avec Orelsan. Montre jamais ça à personne retrace ainsi la carrière du rappeur de manière intimiste. De ses modestes débuts dans une petite ville de Normandie à l’album de la consécration avec La fête est finie, sorti en 2017, en passant par les difficultés rencontrées en cours de route. Dont la polémique colossale autour de la chanson Sale Pute, qui lui avait valu d’être poursuivi pour provocation à la violence envers les femmes, avant d’être finalement relaxé en 2016.

La longue construction d’une carrière

«Ce n’était pas juste 30 dates de concerts annulées mais possiblement la carrière d’un chanteur prometteur qui s’arrête», explique Maxime Delauney, producteur chez Nolita, au sujet de l’affaire. «Ça a été long pour Orel. Je montre comment petit-à-petit une carrière se construit, mon frère n’a pas connu ce boom d’artistes qui réussissent tout de suite très jeunes», précise pour sa part Clément Cotentin, journaliste de profession, et réalisateur de ce documentaire dans lequel il assure la voix-off, à propos de la carrière de son frère. «Le documentaire peut donner des clés pour rentrer dans l’univers de mon frère, comprendre le second degrés, la mise à distance, comprendre ses personnages, ce qu’il a fait dans le passé et ce qu’il fera dans le futur», poursuit-il.

Outre la présence de certains membres de la famille d’Aurélien Cotentin – alias Orelsan – plusieurs personnalités apparaissent également dans le documentaire, avec notamment les témoignages de Gims, Stromaé, mais aussi et surtout ceux de ses amis de toujours comme Skread, Ablaye et Gringe. L’ensemble propose un regard fascinant sur le parcours d’un des artistes les plus talentueux de sa génération d’une manière rarement vue à la télévision. Un rendez-vous à ne surtout pas manquer.





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire