A la une

Nancy. Une pétition contre les manifestations anti-pass sanitaire en centre-ville lancée

Des manifestants dans la rue Saint-Dizier der Nancy lors d'une manifestation anti pass-sanitaire.
Des manifestants dans la rue Saint-Dizier de Nancy lors d’une manifestation anti-pass sanitaire. (©Nicolas Zaugra/ Lorraine Actu)

Les opposants au pass sanitaire sont de moins en moins nombreux chaque samedi à Nancy, mais le passage du cortège dans les rues commerçantes continue d’agacer.

Et notamment du côté des élus de la Chambre de commerce et d’industrie de la Meurthe-et-Moselle, qui viennent de lancer une pétition.

« Nous refusons d’être pris en otage »

Les élus de la CCI 54 affirment que « les manifestations répétées et systématiques « anti-pass » pénalisent la plus grosse journée commerciale de la semaine ».

Alors, après l’épisode des gilets jaunes et des confinements successifs, ils demandent « aux autorités d’agir pour faire cesser les manifestations dans le centre-ville de Nancy tous les samedis. »

Nous avons proposé des itinéraires extérieurs au centre-ville, des changements de jours… Depuis 15 semaines et autant de samedis perdus, rien n’a changé et les commerçants de centre-ville affectés par le parcours sacrifient jusqu’à 30% de leur chiffre d’affaires dans l’indifférence. La liberté de manifester est un droit mais la liberté de travailler en est un autre tout aussi important. Nous refusons d’être pris en otage entre une minorité revendicative et les autorités de l’Etat qui ne prennent pas les décisions nécessaires à la liberté du travail et à la protection de nos commerces et artisans de centre ville.  

Elus de la CCI de Meurthe-et-Moselle

Le préfet a déjà tranché 

S’ils estiment qu’il s’agit là d’une « non-assistance aux commerces de centre-ville en danger », le préfet de Meurthe-et-Moselle, Arnaud Cochet, a déjà fait part de sa position lors du conseil municipal du lundi 27 septembre.

J’ai signé un arrêté de périmètre que j’estime proportionné. J’ai bien conscience des attentes des commerçants (…) même si ces manifestations sont encadrées, elles peuvent avoir un fort préjudice sur l’activité commerciale et touristique. Mais mon arrêté peut être attaqué devant le tribunal administratif.

Arnaud Cochet lors du conseil municipalPréfet de Meurthe-et-Moselle

Autrement dit, si le trajet des manifestants a été modifié durant deux samedis de suite pour cause de Livre sur la place et autres événements, il n’est pas question de revenir sur le parcours pour les prochaines semaines.

Une décision loin de convenir à Mathieu Klein, maire Nancy, qui continue de faire pression.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Lorraine Actu dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 832

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.