Etranger

« Naples à Paris »: en 2023, le Louvre accueillera des œuvres du musée de Capodimonte

"Naples à Paris": en 2023, le Louvre accueillera des œuvres du musée de Capodimonte

Des visiteurs devant le musée du Louvre, à Paris, le 29 avril 2022-

Le Louvre accueillera en 2023 une soixantaine d’œuvres du musée napolitain de Capodimonte aux termes d’un partenariat « exclusif » signé entre les deux institutions, a annoncé mardi la directrice du musée français, Laurence des Cars.

« C’est un événement exceptionnel ! Nous accueillerons en 2023 les plus beaux chefs-d’oeuvre du musée de Capodimonte qui dialogueront avec ceux du Louvre, au sein du même musée, dans un dispositif inédit », a-t-elle détaillé à la presse aux côtés notamment de son homologue napolitain, Sylvain Bellenger.

Ce dispositif durera six mois, de juin 2023 à janvier 2024.

S’il est né de la volonté de ces deux directeurs, il est aussi le fruit d’une opportunité que Laurence des Cars et Sylvain Bellenger n’ont pas voulu laisser filer. Celle de la fermeture, à la même période, du musée napolitain, pour travaux.

« Au lieu de laisser ces trésors dormir, on s’est dit qu’il fallait que le public français et mondial du Louvre en profite », a précisé M. Bellenger.

Concrètement, ces oeuvres ne feront pas l’objet d’une exposition temporaire mais seront glissées dans trois salles distinctes du Louvre pour « dialoguer » avec celles du musée d’accueil.

La grande galerie accueillera 33 tableaux, parmi lesquels « la Crucifixion » de Masaccio -artiste majeur de la Renaissance florentine mais absent des collections du Louvre-, un tableau d’histoire de Giovanni Bellini, « La transfiguration », ou encore trois tableaux de Parmigianino dont la célèbre et énigmatique « Antea ».

Cerise sur le gâteau ? Le magnifique tableau « La flagellation » du Caravage pourra lui aussi se laisser admirer à Paris.

La salle de la Chapelle fera, elle, la part belle à l’orfèvrerie avec « La cassette Farnèse », la plus précieuse et raffinée des œuvres d’orfèvrerie de la Renaissance avec « la Salière » de François Ier, ou encore l’extraordinaire biscuit de Filippo Tagliolini, « La chute des Géants ». C’est d’ailleurs la première fois que ce biscuit sera prêté.

Enfin, la salle de l’horloge mettra à l’honneur estampes et dessins parmi lesquels « Moïse devant le buisson ardent » de Raphaël.

A ces oeuvres s’ajoutera une saison de concerts, spectacles et événements, qui n’ont pas encore été dévoilés.

Ancienne résidence de chasse de la dynastie des Bourbon, le musée de Capodimonte abrite aujourd’hui l’un des plus plus grands musées d’Italie et l’une des plus importantes pinacothèques d’Europe.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 539

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.