Please assign a menu to the primary menu location under menu

Sud

NÎMES Avec TissPark le parc Georges-Besse prend sa place

Olivier Tissot (Photo Anthony Maurin).

Quinze ans après l’arche Bötti, le groupe Tissot remet ça avec un parking dit « silo » réalisé par TissPark, une première dans le coin. 375 nouvelles places sont ainsi disponibles pour une abonnement annuel de 86 euros par mois.

Sept filiales et pas mal de bonnes idées, la famille Tissot s’étend et participe à la construction de la cité de demain. Pour ce qui nous intéresse aujourd’hui, 36 mois après les études et 18 mois après le début du chantier, le parking et ses 375 places est ouvert. Dans ce programme, la filiale du groupe Tissot, Tisspark a été chargé de l’étude de faisabilité dans la phase d’avant-projet de la construction d’un parking en silo (parking en élévation) situé dans la ZAC Georges Besse 2 à Nîmes. La structure du Parking est en béton, la façade est habillée par une résille métallique.

Le TissPark du Parc Georges Besse (Photo Anthony Maurin).

Retour en arrière. En 2017 TissPark est née de la rencontre de deux hommes Cédric Campagnari et Olivier Tissot, unis autour de valeurs communes et de compétences complémentaires. Ils partagent l’objectif de conception et d’exploitation de parcs de stationnement comme outils de régulation des déplacements.

« Le stationnement est le socle de la mobilité douce. TissPark maîtrise les métiers du stationnement et accompagne les collectivités et les entreprises dans leurs politiques d’accessibilité et de gestion des flux de véhicules. De l’ingénierie, à la construction et à l’exploitation des parkings, TissPark est spécialiste de l’approche intégrée et intégrale du stationnement » note la famille Tissot.

Les tarifs (Photo Anthony Maurin).

Pour Olivier Tissot, « Dès le totem situé à l’extérieur, l’automobiliste saura combien de places sont disponibles. Les barrières, toujours à l’entrée, sont équipées de caméras qui permettent à l’usager de ne pas sortir son moyen de contrôle. Les rampes d’accès aux étages sont larges de 7 mètres pour offrir un bon rayon de braquage. D’ailleurs, les rampes des niveaux 3 et 4 sont modulables et pourront être enlevées, au besoin, si on décide de faire passer ces niveaux en modalité « bureau ». » Évoluer sur demande, tel est l’objet de ce parking silo.

Un niveau (Photo Anthony Maurin).

Comme on peut l’imaginer, la jeune santé de TissPark est excellente. TissPark connaît en effet une forte croissante depuis sa création, en témoigne la progression de CA depuis 2017. La preuve avec 59 000 euros en 2017, 373 000 en 2018, soit une augmentation de 84 %, 371 000 en 2019, 792 000 euros en 2020 soit une augmentation de 53 % par rapport à 2019, malgré le contexte sanitaire difficile dû à la Covid19 avec une perte de 300 000 euros. Enfin, la société espère un + 34 % en 2021, avec 1 200 000 avec une perte de 300 000 euros dû à la Covid-19. TissPark affiche un objectif pour 2022 de 2 500 000 euros, soit une augmentation de 52 %. Des chiffres forts.

Les caméras. En vert c’est libre, en rouge c’est occupé (Photo Anthony Maurin).

Les six niveaux de stationnements offrent 375 places simples ou équipées de bornes de recharges pour véhicules électriques, aux abonnés et aux visiteurs. Le parking est équipé d’un système de guidage à la place, qui dès l’entrée via un totem, permet aux utilisateurs un accès facilité aux places disponibles. Aè l’intérieur, chaque place d stationnement a droit à sa caméra qui illumine une lampe en vert si l’emplacement est libre, en rouge s’il est occupé et en bleu s’il est à destination de personnes à mobilité réduite.

l’application Trivia

Le fonctionnement de ce parking est qualifié de de mutualisé entre différentes entreprises et visiteurs. Pour les abonnés au parking, un service de micro-mobilité est mis à disposition via des casiers connectés dans lesquels se trouvent des trottinettes et des vélos électriques pliables. Cinq trottinettes électriques et cinq vélos pliables eux aussi électriques seront disponibles gratuitement pour leur mobilité une fois qu’ils seront garés. « Nous développons ce système car nous avons aussi créé l’application Trivia, tous les bâtiments Tissot seront équipés de ce genre de services. Les usagers seront assurés et auront un casque pour utiliser trottinettes et vélos » relève Olivier Tissot, propriétaire de 50 % de Trivia.

Le toit (Photo Anthony Maurin).

La Holding TissoT détient Tissot Immobilier, Tissot Fimoprom qui est spécialisée dans l’étude et le montage financier des projets immobiliers, Tissot Coordination qui effectue les chiffrages avant travaux et suivi des travaux jusqu’à la livraison du bâtiment, Tissot Électricité qui est spécialisée dans l’électricité générale du bâtiment. La filiale Facilitiss est à ajouter à TissPark et Trivia ! Une famille qui transforme en or tout ce qu’elle touche à force de travail et d’intelligence.

La rampe d’accès au toit (Photo Anthony Maurin).

Pour le premier adjoint à la ville de Nîmes, Julien Plantier, « Jean-Paul Fournier est en déplacement pour notre candidature à l’Unsesco et transmet son amitié au groupe Tissot. Ce projet s’inscrit dans l’urbanisme de demain pour une cité en mutation. En plus de cette première nous avons avec la façade un geste architectural fort, défi réussi ! Depuis 30 ans, le groupe Tissot a des valeurs et propose de nombreuses offres. La Ville sera à vos côtés, nous regardons avec beaucoup de bienveillance tous les projets que vous menez.« 

Le TissPark (Photo Anthony Maurin).

Pour Jean-Marc Campello, vice-président de Nîmes Métropole, délégué aux mobilités et infrastructures de transports, « l’agglo s’engage dans le réaménagement de la voirie et ici il manquait un dispositif innovant de stationnement. Le stationnement, à Nîmes comme ailleurs, est essentiel et nous sommes fiers de la réponse apportée à nos attentes. L’action publique du XXIe siècle se conçoit avec les entreprises privées.« 





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire