Sud

NÎMES Le député Philippe Berta de retour sur les bancs de l’Assemblée nationale

Ce mercredi après-midi, à l’Assemblée nationale (Photo : Droits réservés)

Le député de la 6e circonscription du Gard, Philippe Berta, est de retour à l’Assemblée nationale, ce mercredi, pour l’élection du président de groupe MoDem.  

« Lorsque l’on est député sortant, il y a moins de procédures à suivre notamment sur l’aspect financier avec la création d’un compte parlementaire », introduit Philippe Berta, 62 ans, qui n’a pas un goût prononcé pour la paperasse. Après sa victoire aux Législatives dimanche, le député MoDem de la 6e circonscription du Gard est de retour au Palais Bourbon. Contrairement à 2017, sa rentrée parlementaire s’opère dans un contexte assez tendu, Emmanuel Macron n’ayant pas de majorité absolue.

En attendant que le chef d’État détermine une manière de gouverner, le député gardois s’est réuni à 15 heures avec son groupe pour l’élection de son président, le député des Pyrénées-Atlantiques Jean-Paul Mattei : « Nous sommes 47 députés, mais il devrait avoir quelques ralliements supplémentaires ». Avec la fonte du nombre de députés En Marche (passant de 266 à 170 membres, NDLR), le MoDem pèse plus lourd dans la majorité présidentielle. Pour ce deuxième mandat, l’enseignant-chercheur souhaite continuer à siéger au sein de la commission Culture, éducation, enseignement supérieur et recherche : « Déjà qu’il n’y avait pas grand monde sur le coup avant, ma demande devrait être acceptée. »

Ce qui devrait changer en revanche, c’est sa façon de travailler. S’il s’est toujours défendu d’être à Paris pour « proposer et voter les lois », Philippe Berta entend accroître sa présence sur le territoire. D’autant qu’il présage : « Le travail en circonscription sera plus important, ça ne me surprendrait pas que des personnes issues d’autres circonscriptions nous sollicitent pour faire avancer des dossiers ». Autrement dit des administrés des circonscriptions où des députés d’opposition ont été élus. 

Philippe Berta recherche deux nouveaux attachés parlementaires puisque Barbara de Vos, par ailleurs présidente du MoDem dans le Gard, s’est dirigé vers un autre projet professionnel. L’édile s’entretiendra avec son suppléant Aurélien Colson « pour savoir comment il souhaite s’investir sur ce mandat. » Enfin, jeudi soir, Philippe Berta a convié au restaurant à Nîmes environ 80 personnes « qui de près ou de loin m’ont aidé dans la campagne ». Une manière de clôturer définitivement sa campagne des Législatives. 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 14 242

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Alert: Content selection is disabled!!