Please assign a menu to the primary menu location under menu

Sud

NÎMES MÉTROPOLE Testez la nouvelle boucle de cyclo-découverte entre Bezouce et Cabrières

La prise des parole des élus une fois le parcours effectué avec brio (Photo Anthony Maurin).

C’est dimanche. Prenez les vélos et sortez faire un petit tour seul, entre amis ou en famille. Appuyée par le syndicat mixte Pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) Garrigues et Costières de Nîmes, Nîmes Métropole a choisi de développer l’offre cyclo-découverte. Objectif ? Mettre l’itinérance douce au cœur du tourisme local.

Une fois la ligne d’arrivée franchie, les applaudissements et les congratulations ont remis du baume au coeur des élus qui ont mouillé le maillot et joué de la pédale pour tester le nouvel outil touristique de l’agglo. En effet et depuis 2017, Nîmes Métropole exerce une compétence tourisme axée sur trois domaines stratégiques : le tourisme de pleine nature, le fluvial et la culture. Découvrez la petite dernière des trois boucles cyclo-découvertes de Nîmes Métropole : la nouvelle boucle de l’aqueduc, au départ de Cabrières !

Franck Proust, président de Nîmes Métropole, suivi de quelques courageux élus (Photo Anthony Maurin).

Vice-président du PETR, Xavier Douais est aussi élu au tourisme. « Nous avons identifié le cyclisme car il permet de découvrir le territoire différemment. De plus, ce genre de boucle nous permet de créer une nouvelle échelle entre les agglomérations et le Département. J’ai fait une partie de cette boucle, il y a des routes calmes, belles, c’est très bien balisé et le tourisme en version cyclo-découverte est exceptionnel pour découvrir ou redécouvrir notre territoire. En tout il faut compter deux heures pour arriver au bout de cette boucle !« 

30km et 295m de dénivelé

Découverte de la noria et des traces d’aqueducs à Bezouce, flânerie au Vallon d’Escaunes à Cantarelles, visite guidée de l’église fortifiée de Saint-Bonnet-du-Gard… Destiné à toute la famille, ce nouveau parcours sportif et culturel de 30km et 295m de dénivelé, sillonne les communes de Cabrières, Lédenon, Saint-Bonnet-du-Gard, Sernhac, Meynes et Bezouce. Les cyclistes apprécieront le fabuleux patrimoine de ce territoire, depuis l’époque Romaine jusqu’à nos jours, et s’immergeront dans le terroir des garrigues (faune, flore, vin AOC Costières de Nîmes, manades, capitelles, murets…).

Le maire de Cabrières, Gilles Gadille, est satisfait : « Merci à tous d’être présents car nous sommes fiers de vous accueillir dans notre nouvelle salle des fêtes. On sort d’une crise qui nous interdisait ce genre de convivialité mais c’est ça le plus important, la convivialité ! Ces moments de partage sont importants.« 

L’heure des discours avec Théos Granchi maire de Bernis, Antoine Marcos maire de Bezouce, Franck Proust, Rémi Nicolas, Gilles Gadille et Xavier Douais (Photo Anthony Maurin).

Pour Rémi Nicolas, président du PETR et maire de Marguerittes : « Vous avez vu Gilles ? Il a triché, il est allé se changer quand nous sommes encore en survêtement ! Merci aux associations et aux élus des communes traversées aujourd’hui car de nombreuses activités sont proposées tout au long de cette boucle. Le projet a débuté il y a plusieurs années afin de mettre en valeur les richesses de notre territoire. Une prochaine boucle, qui relierait Beaucaire à Bellegarde, est à l’étude.« 

Pour toute la famille

Ce nouvel itinéraire offre également une déambulation à proximité d’olivettes et de moulins à huile ! Les plus gourmands pourront ainsi goûter un peu de ce terroir en dégustant les fameuses appellations d’origine protégées (AOP) Olive et Huile d’Olive de Nîmes.

« On écrit une page quasi vierge pendant ce mandat. Ça nous fait du bien d’être en survêt’ et de mouiller le maillot un samedi car c’est un enjeu fort pour le développement écologique et économique de notre territoire. Ici, nous sommes sur un axe fort du cycle-tourisme que nous soutenons. C’est un potentiel de développement car les villages qui sont traversés bénéficient du passage des touristes, ça crée aussi du lien entre les territoires limitrophes. Cette boucle est parfaite pour s’immerger dans le paysage de la garrigue !« , conclut Franck Proust qui n’a pas hésité à user de la chambrette envers son directeur de cabinet, Bernard Baumelou, qui a tenté une échappée belle en solitaire.

Puis l’heure de l’apéro ! (Photo Anthony Maurin).

Deux balades étaient proposées au cours de cette journée inaugurale du samedi 9 octobre. Une journée conviviale avec son propre vélo, seul ou avec l’association des « Amis du Pont du Gard« , ou un circuit encadré en Fat Bike électrique avec un guide. Une journée pour proposer un parcours cyclo-découvertes à portée de tous et permettant à chacun d’aller à son rythme, avec des arrêts selon ses centres d’intérêts (vestiges romains, pierre sèche, oléiculture…).





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire