Sud

NÎMES OLYMPIQUE En avant vers la rédemption ?

Yassine Benrahou doivent stopper l’hémorragie en Bretagne (Photo Anthony Maurin)

Ce soir à 19h, Nîmes Olympique (13e, 14 pts) se déplace sur le terrain de l’En Avant Guingamp (14e, 14 pts) pour la 13e journée de Ligue 2. Après avoir fait la Une de l’actualité cette semaine avec la mise en examen de Sidy Sarr, Nîmes Olympique doit surtout se racheter sur le plan sportif après la prestation catastrophique proposée lundi contre Ajaccio (défaite 2-0). 

Après l’épisode cet été du centre de formation, le bras de fer entre Yannick Liron et Rani Assaf qui menaçait de partir, le début de saison était trop beau pour être vrai. Nîmes Olympique se trouvait sur le podium après six journées, la plupart des joueurs avait le sourire et on évoquait le club de manière positive. Au NO, le calme est éphémère. À peine deux mois plus tard, les difficultés s’amoncèlent. Les non départs de Koné et Ferhat viennent perturber la stabilité de l’équipe, les résultats sportifs s’écroulent avec une série en cours de sept matchs sans victoire et une affaire extra-sportive, il ne manquait plus que ça, reprise par tous les journaux locaux et nationaux cette semaine. La mise en examen et le placement sous contrôle judiciaire de Sidy Sarr pour des faits présumés de recours à la prostitution de mineures.

Rien ne va plus ! Les Crocos sont 13es de Ligue 2 avec seulement trois points d’avance sur le barragiste Bastia. La situation est grave mais pas catastrophique puisque seulement 12 journées de championnat ont été jouées. Même si la dernière prestation proposée lundi face à Ajaccio (0-2) inquiète grandement. Les hommes de Pascal Plancque n’ont rien montré dans le jeu avec une seule véritable occasion à mettre à leur actif, signée Omarsson qui a trouvé le poteau. Un manque de créativité cumulé à un état d’esprit beaucoup moins combattif que celui observé en entame de saison. « Est-ce que le problème est mental ? C’est-à-dire est-ce que les joueurs se sont relâchés et ont perdu l’habitude de se faire mal ensemble ? Ça fait partie un peu du problème. Il y a aussi une perte de confiance. Quand cela fait plusieurs semaines que vous n’avez pas gagné, forcément une part de doute s’installe. Quand on encaisse un but, on sent une équipe fragilisée avec un manque de réaction », diagnostique Pascal Plancque.

Fomba finalement présent

Maintenant, il faut trouver le remède pour soigner ce mal qui semble profond. Match après match, le constat est à peu près le même ces derniers temps, si ce n’est la réaction aperçue en fin de rencontre à Auxerre avec deux buts remontés et un nul rapporté. Il faut désormais agir avant que la descente ne se poursuive jusqu’aux enfers, c’est à dire la zone de relégation. Les Crocos n’ont que trois points d’avance sur Bastia, barragiste et 18e. Ce déplacement chez un adversaire qui détient le même nombre de points et qui reste sur une seule victoire lors des cinq dernières journées tombe peut-être à pic pour se ressaisir. D’autant plus que cette saison, les Gardois réussissent mieux à l’extérieur avec huit points glanés. Les Costarmoricains restent surtout sur un revers à Nancy (2-1) synonyme de première victoire lorraine de la saison.

Pascal Plancque qui reproche « un manque de personnalité et de caractère » à ses joueurs va retrouver trois joueurs cadres pour ce déplacement. Suspendus face aux Corses, Cubas et Koné sont de nouveaux disponibles et devraient débuter. Évoluer avec la sentinelle paraguayenne au milieu et le buteur sénégalais en attaque, cela impacte largement sur le jeu nîmois. Outre l’ancien joueur de Boca Juniors, c’est l’autre clé de voûte du milieu, Fomba, qui est de retour après des douleurs ressenties à l’adducteur. Trois hommes forts qui doivent faire évoluer la donne. En revanche, lundi, le NO a perdu son capitaine Martinez pour au moins trois semaines, victime d’une lésion au mollet. « Un joueur est aussi fragilisé quand ça ne gagne pas, il y a plus de stress, quelque part ça fragilise le physique des joueurs », assure Pascal Plancque. C’est donc le duo composé de Ueda et Guessoum qui formera la charnière centrale.

Bratveit est lui forfait pour environ trois semaines après avoir subi une infiltration au genou. Présents à l’entraînement hier, Zaidan, Pontet et Doucouré n’ont pas été retenus tout comme Aribi, non convoqué après sa terne prestation face à l’ACA où il était titulaire. Au Roudourou, Nîmes ne doit plus tergiverser et se libérer pour aller en avant vers sa rédemption.

Corentin Corger

Le groupe probable : Dias, Nazih – Burner, Paquiez, Ueda, Guessoum, Sainte-Luce, Philibert – Fomba (cap.), Cubas, Ponceau, Delpech, Valerio, Benrahou, Ferhat, Eliasson – Koné, Omarsson. 

Le onze probable : Dias – Burner, Guessoum, Ueda, Sainte-Luce – Cubas – Benrahou, Fomba, Ponceau, Ferhat – Koné. 

Comme lors de chaque rencontre, retrouvez nos directs vidéos d’avant-match au stade de Roudourou, la rencontre commentée sur les ondes de notre partenaire France Bleu Gard-Lozère et la conférence d’après-match en direct vidéo. 





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire