Home Sud Nîmes Olympique : « Niort, le match le plus important de la saison » pour le capitaine Benoît Poulain
Sud

Nîmes Olympique : « Niort, le match le plus important de la saison » pour le capitaine Benoît Poulain

Pour le défenseur central Benoît Poulain, la venue des Chamois Niortais, ce samedi 28 janvier, sera cruciale dans l’optique du maintien.

Souffrant, comme à la reprise en décembre, d’une pointe au mollet gauche et à l’arrêt depuis deux jours, Benoît Poulain a « peu de chance » de jouer samedi 28 janvier contre Niort. S’il a l’autorisation de reprendre l’entraînement vendredi, il sera peut-être dans le groupe mais rien n’est moins sûr. Le défenseur croco, qui n’a été titulaire que dix fois lors de la phase aller, ayant été aussi victime d’une lésion à l’ischio-jambier, ratera donc ce qu’il appelle « le match le plus important de la saison ».

On est là où on doit être, tout le monde n’a pas donné le meilleur de ce qu’il pouvait donner

Le capitaine croco, qui ne le cache pas : « On est là où on doit être, tout le monde n’a pas donné le meilleur de ce qu’il pouvait donner », ne veut pas s’appesantir sur le passé et les explications qui ont amené son équipe à cette dernière place : « Ce n’est pas l’heure pour cela. La situation étant plus qu’inquiétante, il faut aujourd’hui se mettre en mode maintien. »

Trois matches en une semaine et « la nécessité d’en gagner au moins deux »

Ce maintien, détaille-t-il, « c’est l’objectif final, le long terme. Le moyen terme, c’est de sortir de la zone rouge. Et le court terme, c’est cet enchaînement de trois matches en une semaine (Niort, Guingamp, Grenoble, NDLR) avec la nécessité d’en gagner au moins deux pour basculer sur une dynamique positive. Niort, un concurrent direct, sera le plus dur des trois, mais un succès nous donnerait confiance et en enchaînant à Guingamp, car on ne pourra pas s’en sortir avec zéro victoire à l’extérieur, on serait dans d’autres dispositions mentales. » Poulain le sait : « Cela fait beaucoup de “si” mais depuis le début, on n’a pas de certitudes, on cherche des solutions. »

Être plus consistant pendant 90 minutes et plus efficace

Avec l’arrivée de Frédéric Bompard, Nîmes a remisé au placard le 4-4-2 en losange instauré par Nicolas Usaï après l’échec du 3-5-2 initial. Place désormais au 4-2-3-1 ou 4-4-1-1 que la venue d’un joueur de côté supplémentaire permettrait de mieux faire fonctionner. « Il y a eu un temps d’adaptation mais on va dans la bonne direction, assure le défenseur central. Quand je vois notre première mi-temps face à Metz et notre prestation au Havre, il y a des signes positifs et je me dis qu’on va finir par être récompensé. »
Pour cela, Nîmes Olympique devra enfin « se montrer plus consistant pendant 90 minutes et pas seulement par périodes, proposer des contenus plus accomplis, être plus efficace sur les occasions – pas assez nombreuses – qu’on se procure ».

Se mettre en mode compétition

« Dans la possession, poursuit Poulain, on est plutôt bien mais pas assez performant. Il y a des qualités de contrôle, de passes, de mouvement pour garder le ballon mais ce n’est pas le plus dur et, surtout, le plus important. Dans la dernière passe, les changements de rythme et le geste final, on pèche encore. » Peut-être parce que le groupe croco est « trop gentil », qu’il joue comme il s’entraîne… « Bien travailler la semaine comme on le fait, c’est nécessaire mais ça ne suffit pas. Le jour du match, le mode compétition doit être activé, car c’est là que ça compte. »
« Ni optimiste ni pessimiste », Poulain veut malgré tout croire que les progrès en cours vont vite déboucher sur une ou deux victoires qui « débloqueront certaines choses et apporteront de la confiance. Car quand tu joues en confiance, tu réfléchis moins et, en général, tu joues mieux… »

Lopy arrive, Benrahou s’en va, Sadzoute se blesse

MERCATO L’international sénégalais Joseph Lopy, 30 ans, a résilié son contrat avec Sochaux et s’est engagé avec Nîmes jusqu’à la fin de saison. Le milieu défensif de 1,81 m devrait être qualifié pour la venue de Niort. Un match que ne jouera pas Benrahou, qui s’est envolé pour la Croatie où il devrait signer à Hajduk Split, 2e du championnat. NO s’active aussi pour boucler l’arrivée d’un autre milieu défensif, Guessouma Fofana, international mauritanien de 30 ans.

GENOU Mardi 24 janvier, à l’entraînement, à la suite d’un duel aérien, Scotty Sadzoute est mal retombé et il s’est blessé au genou droit. Le latéral gauche croco, qui a passé une IRM mercredi, souffre d’une entorse grave. Le ligament latéral a été touché, le ligament croisé peut-être aussi… Sa saison est-elle terminée ? Le staff médical ne se prononce pas encore. Sadzoute repassera une IRM d’ici quinze jours-trois semaines.

ABSENCES Pour la réception de Niort, Frédéric Bompard sera privé de Benrahou, Sadzoute mais aussi de Fomba (suspendu) et de Labonne, toujours en phase de réathlétisation après sa blessure à l’ischio droit contre Metz (1-4, 18e journée). En revanche, Thomasen, touché au genou (poplité), est à nouveau opérationnel.   

AFFLUENCE Avec une moyenne de 3 512 spectateurs lors de la phase aller, Nîmes possède la quatrième plus mauvaise affluence de la Ligue 2, juste devant Pau (3 026), Niort (2 725) et Rodez (1 794) et très loin de Bordeaux (18 881).

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Sud

CHUSCLAN L’état de catastrophe naturelle reconnu suite aux inondations du 9 novembre 2022

<p>La pr&eacute;fecture du Gard informe par voie de communiqu&eacute; de presse, d'un&nbsp;arrêté...

Sud

BAGNOLS/CÈZE Une exposition pour donner envie de devenir apprenti

<p><em>&laquo; C&rsquo;est une priorit&eacute;, en particulier sur les m&eacute;tiers en tension &raquo;</em>,...

Sud

Garons, Saint-Nazaire, Caveirac : les pompiers mobilisés sur des incendies

Les pompiers du Gard sont intervenus mardi dans la soirée pour un...