Please assign a menu to the primary menu location under menu

Sud

NÎMES Paloma et Da Storm s’associent pour le rap et le meilleur

Ils en rêvaient, ils l’ont fait : Celsius est né. La première édition de ce festival de musique urbaine concocté par les équipes de la SMAC Paloma et de l’association Da Storm, aura lieu les 6 et 7 novembre prochains à Nîmes.

Un festival dédié aux cultures urbaines. Ce genre d’événements est rare en France, celui de Nîmes fait figure d’exception car jamais jusque-là une Scène de Musiques Actuelles (SMAC) ne s’était alliée à une association pour créer ensemble une programmation autour du rap et du hip-hop. « C’est le résultat d’une collaboration qui dure depuis dix ans entre Paloma et Da Storm, un temps fort très fédérateur autour d’un projet commun sur les musiques urbaines – un des courants musicaux les plus écoutés, riche en termes de propositions artistiques – qui nous anime tous« , a commenté Fred Jumel, directeur de la SMAC.

De gauche à droite : Fred Jumel, directeur de la SMAC Paloma et son programmateur, Christian Allex, Ghislain Nougier, directeur de Da Storm et le chargé de projets de l’association, Thibault Rayne. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Après un long temps de réflexion, prolongé de plus par l’arrivée de la crise sanitaire, les deux entités ont composé un événement à la fois « humble« , « condensé » et « éclectique » axé sur la découverte. « Nous n’avons pas de têtes d’affiche comme SCH par exemple. Nous assumons ce point de vue, cette envie, cette direction artistique« , a lâché Ghislain Nouguier, directeur de Da Storm. Pour autant, les initiés aux cultures urbaines, les curieux qui aiment fouiller ou ceux qui ont la volonté de découvrir le rap sous toutes ses facettes devraient s’y retrouver. « Ce sont les stars de demain qui viennent, les artistes émergents« , assure Ghislain. Parmi les coups de coeur cités par les organisateurs de l’événement : Di-Meh, Green Montana, 2Bal, Warend, The Alchemist ou encore Benjamin Epps.

Mais Celsius ne se limitera pas à deux jours de concerts(*) pur et dur. Le festival sera ponctué d’un tremplin Saint hip-hop organisé par l’association L’École des arts vivants, lors duquel trois artistes montpelliérains, Ekloz, Skwang et Bonobo, s’affronteront devant un jury composé de partenaires du festival et de professionnels. Il y aura aussi des conférences et des présentations de livres en lien avec les oeuvres de Nicolas Rogès et Kamal Haussmann, mais aussi un temps réservé aux familles le samedi après-midi avec notamment la Boum des boumboxers. À noter enfin le Organic Live Band, une création musicale portée par Da Storm, Paloma et Jazz 70. Le but étant de proposer à des artistes du rap français – Carbonne, Infinit’, Jäde et Jewel Usain – de retravailler certains de leurs morceaux avec des musiciens jazz dont Léo Chazallet à la basse, Sandra Cipolat au clavier, Mickaël Pernet au saxophone et Julien Grégoire à la batterie.

Stéphanie Marin 

*Samedi 6 et dimanche 7 novembre 2021. Gratuit en journée à partir de 14h, billetterie en soirée à partir de 18h15. Pour retrouver toutes les dates de concerts, des conférences, ateliers etc, cliquez ici.





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire