Orgeval. Opéré grâce à des dons d’écoliers, il rencontre ceux qui l’ont sauvé

Michael Archange est venu rencontrer les écoliers d'Orgeval (Yvelines) qui participaient à cette aventure.
Michael Archange est venu rencontrer les écoliers d’Orgeval (Yvelines) qui participaient à cette aventure.

Le 28 juin, les élèves de l’école élémentaire Pasteur et les grandes sections de la maternelle Jean-de-la-Fontaine d’Orgeval (Yvelines) ont rencontré le petit Camerounais qu’ils ont sauvé.

Michael Archange Ngufor Ngwana est né avec une malformation cardiaque et devait rapidement se faire opérer. Coût de la prise en charge : 12 000 €.

C’est ainsi, qu’à l’occasion du cross solidaire du 24 mai dernier, chaque enfant disposait

d’un carnet de dons à vendre à ses proches. La totalité de la somme a été récoltée et Michael Archange a pu être opéré avec succès. Il a même fêté ses 3 ans, le 7 juin.

Mécénat Chirurgie Cardiaque

C’est par l’intermédiaire de l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque que la prise en charge a pu se faire.

« On permet à ces enfants de venir se faire opérer en France quand ce n’est pas possible dans leur pays d’origine, faute de moyens techniques et financiers », explique Lydwine Audy, membre de l’association. Une famille d’accueil prend ensuite le relais pendant deux mois et s’en occupe comme son propre enfant.

« Tout s’est bien passé, il s’est très bien adapté. J’ai un fils de 7 ans et ça a aidé à ce qu’il se sente à l’aise. À l’hôpital c’était un peu plus dur pour lui car il était tout seul et il n’avait pas de repères. »

LaëtitiaLa maman d’accueil

En parallèle, l’association a monté l’opération « École du Cœur », qui permet de lever des fonds par le biais d’actions solidaires dans les établissements scolaires. Une initiative qui a donc fait écho dans les deux écoles orgevalaises.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Sensibiliser la jeunesse

À l’origine de ce projet, Vincent Garillon, directeur du service des sports de la Ville, qui, par la pratique sportive, a vu le moyen de sensibiliser un jeune public sur le monde.

« Ça leur montre que tout le monde n’a pas la chance d’être en bonne santé, de vivre dans un pays où les hôpitaux sont accessibles à tous et qu’une opération ça coûte très cher. »

Vincent Garillon

C’est pour lui une joie immense de voir l’enfant se présenter devant l’ensemble des acteurs du projet. 

« C’est la concrétisation de tout ce beau projet. Beaucoup de plaisir et beaucoup de joie, ça fait 2 ans qu’on voulait faire cette action. Tout le monde a joué le jeu, c’est grâce aux enfants, aux familles et aux animateurs qui étaient à fond dedans », conclut Vincent Garillon.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre 78actu dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.