A la une

Paul-Henri « veut rendre fiers les Vendéens » au concours du Meilleur pâtissier sur M6

Paul-Henri Peraudeau, originaire de Challans participe à saison 10 de l'émission Le Meilleur pâtissier sur la chaîne M6.
Paul-Henri Peraudeau, originaire de Challans, participe à la saison 10 de l’émission Le Meilleur pâtissier sur la chaîne M6. ©Marie ETCHEGOYEN/M6

C’est l’histoire d’un Challandais de 26 ans, qui après avoir visionné une vidéo sur Youtube en pleine période de confinement, s’est découvert une nouvelle véritable passion : la pâtisserie.

Ce jeune homme s’appelle Paul-Henri Peraudeau, un Vendéen pure souche, né à La Roche-sur-Yon, mais originaire de Challans. « J’y suis resté pendant 18 ans, j’y ai passé toute mon enfance. Et j’y retravaille depuis un an et demi », explique celui qui dans le cadre de son parcours professionnel, a dû quitter le cocon vendéen pour rejoindre Lille, le Mexique puis les États-Unis.


C’est d’ailleurs à San Francisco (Californie) que ce gestionnaire financier en cryptomonnaie et en immobilier a décidé de créer sa propre société, en collaboration avec son cousin et parrain. Le nom de l’entreprise ? « Odin88 Investment Company », répond Paul-Henri. Il la gère désormais depuis la France et la Vendée. « Juste avant la période de pandémie, je suis revenu en France et plus précisément en Vendée, avec mon cousin. On ne pouvait plus partir à cause de la crise sanitaire donc on est resté plus longtemps que prévu. Mon cousin a eu deux enfants. Cela nous a sédentarisés. Lui est aux Sables-d’Olonne et moi à Challans. On s’est rendu compte qu’on pouvait très bien travailler de cette manière. La société reste toutefois basée à San Francisco, puisque des personnes y travaillent toujours », explique le Challandais. 

Tout est parti d’un trianon 

Tout cela étant dit, maintenant, revenons à nos gâteaux. Car pendant la période de confinement, Paul-Henri en a réalisé un certain nombre. « En avril 2020, je tournais un peu en rond chez moi. Je suis tombé sur une vidéo de réalisation d’un trianon sur Youtube. C’est un entremets assez célèbre dans le monde de la pâtisserie. Je me suis dit :  »j’ai envie de faire ça ». Je suis alors allé faire les courses et je l’ai réalisé. Le lendemain, j’ai présenté le gâteau à ma sœur et mes parents. Ils ont adoré, j’étais content de les voir fiers de moi. Cela m’a donné envie d’en faire d’autres. Et c’est ce que j’ai fait dès le week-end suivant. » 

Contacté sur Instagram

À force de s’entraîner et de faire goûter ses desserts, Paul-Henri se forge un niveau intéressant en pâtisserie. Ce ne sont pas ses amis qui diront le contraire. Et pour preuve, certains lui conseillent même de tenter le concours du Meilleur pâtissier sur M6. Ce concours réservé aux amateurs est entièrement consacré à la pâtisserie. Chaque année, de nombreux candidats venant de France et même de Belgique s’affrontent avec leurs meilleures recettes.

« Au départ, je ne pensais pas à avoir le niveau pour cela. Puis il s’est avéré que j’ai été contacté par une casteuse via Instagram. Je me suis donc lancé », explique le Vendéen, également joueur de tennis, licencié au Tennis club challandais. « J’ai appris un peu plus tard que l’une de mes amies avait envoyé un message à cette casteuse pour établir un premier contact », sourit-il.


Il présente une bûche à Cyril Lignac et Mercotte

Invité à participer au casting, l’intéressé accepte. Il se prépare activement puis vient présenter un gâteau devant le jury officiel. Devant lui ? Ni plus ni moins que Cyril Lignac et Mercotte, les deux animateurs de l’émission phare de la chaîne de télévision M6. Un duo mythique dans le milieu de la cuisine et de la pâtisserie, et que l’on ne présente plus. Pour régaler les papilles du jury, Paul-Henri avait vu les choses en grand. « J’ai présenté une bûche avec un biscuit financier à la vanille, un praliné pécan, un crémeux capuccino et une mousse à la vanille. J’imagine que ça leur a plu. »

Entre joie et peur

En effet. Car plus les étapes du casting avancent, plus ses chances d’intégrer le concours s’accentuent. Jusqu’à ce que sa candidature pour l’édition 2021 du Meilleur pâtissier soit officiellement acceptée, l’année dernière. À ce moment-là, « c’était d’abord beaucoup de joie, mais aussi de la peur. C’était complètement l’inconnu ! Je ne savais pas à quoi m’attendre. Je me suis laissé porter », raconte Paul-Henri. « Ils ont peut-être dû percevoir que je disposais d’un niveau de pâtisserie suffisant. Je suis quelqu’un d’assez enjoué, souriant. Peut-être qu’ils ont apprécié ça. Je suis curieux, compétiteur et pas qu’au tennis. Au moment où j’ai su que j’étais pris, je me suis mis en mode compétition. J’avais hâte de commencer. » 

Quel type de préparation ?

Justement, comment faut-il se préparer pour un tel con- cours ? « Pour cela, il n’y a pas de secrets, il faut pâtisser. J’ai travaillé sur des choses que je n’avais pas forcément encore testées auparavant ou sur lesquelles je n’étais pas à l’aise. J’ai beaucoup pâtissé chez moi. » Paul-Henri avoue ne pas avoir de spécialité en matière de desserts et pâtisseries. Quoiqu’il se plaît à concevoir des entremets. « Ce n’est pas une spécialité en soi. J’aime les entremets à base de chocolat même si maintenant, je préfère la vanille. J’aime y ajouter des fruits. Un entremets c’est un gâteau ou l’on va retrouver un biscuit, un croustillant, un insert de fruit et une mousse. » 

« Rendre fiers les Vendéens »

En tout cas, le Challandais va devoir maintenant veiller à surveiller la cuisson de ses gâteaux et soigner leur présentation. C’est le plus important dans un tel concours. Mais aussi gérer tout ce qu’il y a autour à savoir les 19 autres candidats, et bien sûr le jury. Autant dire qu’il y aura de la pression. « Dans mon parcours, j’ai appris à gérer cela. J’étais déjà tellement content d’être pris que dès que je suis arrivé sur place, ce n’était que du bonus. Après, c’est clair que lorsque l’on s’approche de Cyril (Lignac) et Mercotte, et qu’on leur présente notre premier gâteau, on sent le poids sur les épaules. On a pas deux fois la chance de faire une première bonne impression. » 

Paul-Henri souhaite aller le plus loin possible dans la compétition. Et, cela va de soi, il veut représenter au mieux Challans et la Vendée à la télévision. « Je suis le seul Vendéen du concours. Je l’ai mis en avant sur mes réseaux. Je veux rendre fiers les Challandais et les Vendéens. » 

Pour suivre le parcours de Paul-Henri Peraudeau, rendez-vous sur la page Facebook Paul-Henri LMP10 ou sur Instagram paulhenri.lmp10. Début de la saison 10 du Meilleur pâtissier jeudi 7 octobre, à suivre sur la chaîne de télévision M6, avec Marie Portolano, Cyril Lignac et Mercotte.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Courrier Vendéen dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 650

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.