Pendant la vague de froid, le procureur du Texas se trouvait… dans l’Utah

0 1

- Advertisement -

Après la polémique causée par le voyage au Mexique de Ted Cruz, un autre officiel texan ne se trouvait pas dans l’Etat pendant la vague de froid : le procureur, Ted Paxton.

L’effet Ted Cruz. Lundi, le «Dallas Morning News» a révélé que le procureur du Texas, Ted Paxton, ne s’y trouvait pas la semaine dernière durant la vague de froid qui a paralysé une partie de l'Etat, privant des millions de personnes d’électricité et d’eau courante potable. Le procureur républicain se trouvait dans l’Utah, pour «une réunion prévue d’avance» avec son homologue sur une poursuite judiciaire en cours contre Google. Il était en compagnie de sa femme Angela Paxton, élue républicaine au Sénat du Texas. Son porte-parole Ian Prior a précisé que le procureur «n’avait pas quitté le Texas avant le retour de l’électricité dans la plupart de l’Etat, y compris chez lui».

Mais cela n'a pas empêché les critiques alors que lundi, un tiers des habitants de l'Etat avaient toujours pour consigne de faire bouillir leur eau courante, craignant qu'elle ne soit pas potable, conséquences du froid sur les canalisations. «Les républicains texans se fichent des gens qu’ils ont été élus pour représenter et ils continuent de se concentrer sur des sujets qui n’affectent pas la vie quotidienne des Texans pour leur faire oublier le fait qu’ils ne remplissent pas leurs fonctions», a fustigé Gilberto Hinojosa, le président du parti démocrate au Texas, dans un communiqué cité par CNN. En tant que procureur général, Ken Paxton a un rôle majeur dans une catastrophe naturelle comme celle-ci, il a déjà diligenté l’ouverture d’une enquête pour déterminer pourquoi ERCOT, la société en charge de la distribution énergétique au Texas, a coupé certaines sources d’alimentation, craignant une saturation d’un réseau dont certains critiquent le manque d’entretien et de mises à jour.

- Advertisement -

Ted Cruz admet "une erreur" avec son escapade mexicaine

Le déplacement professionnel de Ken Paxton était semble-t-il prévu avant la vague de froid, mais il fait mauvais genre après la polémique causée par l’escapade mexicaine de Ted Cruz, sénateur de l’Etat revenu en catastrophe au Texas jeudi dernier après s’être rendu à Cancun. Après avoir rejeté la faute sur ses filles de 10 et 12 ans, qui auraient selon lui proposé ce voyage au soleil vu qu’elles n’avaient pas école, il a admis que son retour a été précipité au lendemain de son arrivée dans la station balnéaire mexicaine face au tollé que son voyage a causé. Il a admis «une erreur» et a depuis été vu aidant des sinistrés -de nombreux Texans font face à de lourds travaux de canalisations, qui ont gelé. «J’ai eu des doutes à la seconde où je me suis assis dans l’avion, car d’un côté, nous parents avons la responsabilité de prendre soins de nos enfants, de notre famille. C’est ce que les Texans ont fait à travers l’Etat», s’est-il défendu.

Une explication qui n’a pas convaincu et qui a permis aux démocrates d’occuper la scène médiatique dans un Etat sinistré, où certains ont reçu des factures d’électricité dépassant les 16 000 dollars, conséquence de la dérégulation totale en matière d’énergie au sein du premier producteur de pétrole brut et de gaz naturel des Etats-Unis. Alexandria Ocasio-Cortez, élue démocrate de New York à la Chambre des représentants, s’est rendue ce week-end à Houston après avoir réussi à collecter plus de 5 millions de dollars. Un camouflet pour les conservateurs qui fustigent l’élue progressiste, qui souhaite l’adoption du «Green New Deal» dont un des projets est le passage à une énergie 100% renouvelable en dix ans.

Toute reproduction interdite

- Advertisement -

Leave A Reply

Your email address will not be published.