Please assign a menu to the primary menu location under menu

En bref

Pénurie de matériaux : ces 6 produits qui pourraient manquer dans les magasins

Avec la crise sanitaire, devenue également économique, d’importants manques de matières premières touchent les lignes de production. Une hausse des prix est attendue. Une pénurie pourrait frapper de nombreux rayons dans les magasins.

Les jouets

Dans une période où Noël commence à pointer son nez, l’approvisionnement des rayons de jouets commence à inquiéter les distributeurs. Plastique, bois, papier, les matériaux nécessaires à leur fabrication ont été achetés en masse par les Etats-Unis ou la Chine, et ils viennent à manquer. Les livraisons de certains produits peinent donc à arriver et il se pourrait même qu’elles ne puissent se produire qu’après les fêtes. Une alerte qui peut être perçue comme un coup marketing, afin de générer l’envie des consommateurs et les pousser à acheter un produit dès qu’ils en trouveront un.

Les balles de tennis

Autre effet de la crise, celui-ci quelque peu insolite, les fans de tennis devraient bientôt avoir le plus grand mal à trouver des balles pour pratiquer leur sport favori. En effet, la demande a explosé pendant la pandémie, tandis que les usines asiatiques ont tourné au ralenti, rapporte le JDD. Des pénuries pourraient survenir dans trois à quatre mois, préviennent les marques.

Les voitures et le matériel électronique

La crise a également touché la production des semi-conducteurs, ces puces électroniques utilisées pour le matériel informatique, mais aussi dans la construction des voitures (tableaux de bords, accessoires…). Des retards de livraison de plusieurs mois pour les véhicules neufs sont déjà enregistrés chez les concessionnaires. De même, les «gadgets électroniques» pourraient eux aussi venir à manquer.

Le textile

Souvent fabriqués en Asie du sud-est, les chaussures et vêtements pourraient venir à manquer en Europe. Nike et Adidas délocalisent majoritairement leur production au Vietnam. Or, des cas de Covid signalés dans le pays ont ralenti le rythme de production des usines textiles. Conséquence : certains modèles pourraient s’absenter des rayons pendant quelques mois.

Le papier

La crise sanitaire a impacté le bois… Le papier souffre ainsi naturellement de cette tendance. Les coûts de production du papier-toilette et de la papeterie ont grimpé et les délais de livraison devraient se rallonger. Si les produits d’hygiène ne devraient pas manquer, les maisons d’édition pourraient réduire leurs tirages pour faire face à la flambée des prix.

Les vélos

Le vélo est également victime de cette raréfaction des matières premières, mais aussi de la demande qui ne cesse de croître. Entre l’aluminium et le plastique, les pénuries s’accumulent pour la production des bicyclettes. La réservation est obligatoire pour obtenir le sien et la patience de mise.

Coup de frein pour les magasins de vélo

Le BTP lui aussi touché

Si dans la plupart des cas vus plus haut, il s’agit de probabilité, il est un secteur où la pénurie est déjà belle est bien présente : le bâtiment. Les matériaux de construction, comme le bois, le PVC, la ferraille, l’aluminium, le carton manquent aux entrepreneurs. Les délais s’allongent donc dans le BTP. Certains artisans prédisent aussi des ruptures de stock pour les chaudières d’ici quelques mois.

Ces pénuries de matériaux impactent aussi certains fabricants de meubles en pièces détachées. Chez Ikea, 10% des références seraient indisponibles en rayon.



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire