Formule 1

Pirelli répond aux critiques de Vettel sur son pneu pluie

Pirelli a tenu à répondre aux récentes critiques formulées par Sebastian Vettel concernant le pneumatique pluie, jugé par le quadruple champion du monde comme étant bien trop dur et pas aussi performant qu’il devrait l’être.

Après l’arrivée du Grand Prix de Monaco – dont le départ a été reporté à cause des conditions météo exécrables en Principauté – le quadruple champion du monde Sebastian Vettel s’est montré très critique à l’égard du pneumatique pluie de Pirelli qu’il a jugé bien « trop dur » après avoir bouclé les premiers tours de course sur cette gomme avant de s’en débarrasser assez tôt pour chausser des Intermédiaires : « Le pneu pluie est si lent, ce n’était pas le bon pneu. Il est trop dur pour cette piste, mais il est aussi trop dur pour des pistes comme Imola. C’est juste un mauvais pneu. » avait déclaré Vettel après l’arrivée du GP de Monaco.

Interrogé sur les récents propos du pilote allemand, Mario Isola, directeur de Pirelli, a tenu à lui répondre en insistant sur le fait que le pneu pluie se doit de fonctionner sur différents circuits du calendrier et c’est pour cette raison que le composé est aussi dur.

« Les pneus pluie sont toujours difficiles à comprendre et je pense que Monaco n’est pas la bonne piste pour faire une bonne évaluation du pneu pluie. Nous n’avons qu’un seul composé pour le pneu pluie et un seul composé pour l’Intermédiaire et ils doivent fonctionner partout sur les 23 circuits différents. » nous explique Mario Isola, directeur de Pirelli.

« Il faut donc trouver le meilleur compromis. De plus, nous n’avons pas beaucoup d’occasions de tester les pneus Intermédiaires et Pluie. Nous avons récemment effectué un test à Fiorano [avec Ferrari], mais pour le moment c’est le seul test prévu cette année afin de développer un meilleur produit pour l’année prochaine. Nous travaillons avec la FIA et les équipes pour trouver des disponibilités supplémentaires auprès des équipes, mais si nous n’avons pas la possibilité de tester, nous ne pourrons pas développer les pneus. Donc, je voudrais avant tout attendre d’autres courses sur piste humide pour comprendre si et où nous devons développer ce produit. »

Enfin, Mario Isola a tenu à mettre la pression sur les équipes de Formule 1 qui n’ont pas souhaité rouler avec le pneu pluie durant les essais hivernaux disputés à Barcelone, alors que le manufacturier italien avait pourtant mis à leur disposition une piste détrempée lors de la dernière journée d’essais le vendredi en Catalogne.

« De plus, si vous vous souvenez des tests de pré-saison, nous avons décidé de mouiller la piste pendant une demi-journée, pour donner la possibilité aux équipes de tester le nouveau produit et il y a eu très peu de roulage sur le pneu pluie, ils étaient plus concentrés sur l’Intermédiaire. Donc pour en finir, il faut juste tester, sinon nous ne pouvons pas développer un nouveau pneu pour l’avenir, et qu’il faut bien évaluer les performances de pneus pluie pour réagir à ça. »





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 406

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.