Ploërmel : une nouvelle caserne pour sapeurs-pompiers ? La mairie fait un pas vers le SDIS

caserne pompiers ploërmel morbihan
A Ploërmel (Morbihan), la caserne des pompiers a été construite en 1989 et se révèle aujourd’hui obsolète.  ©Le Ploërmelais

C’est ce qu’on appelle un vieux serpent de mer. La reconstruction de la caserne des sapeurs-pompiers de Ploërmel est de ces dossiers qui patinent depuis plusieurs années. Il revient sans cesse dans la bouche des Ploërmelais comme sur la table des élus. C’était à nouveau le cas lors du dernier conseil communautaire, mardi 28 juin 2022.

La raison ? Le SDIS du Morbihan a dévoilé sa feuille de route en matière d’investissement dans le département jusqu’en 2028, et le site Ploërmelais est littéralement absent des projets. « Est-ce que cela signifie qu’il n’y aura pas de nouvelle caserne ici ? », s’est interrogé le conseiller municipal d’opposition, Christophe Launay.

Des discussions engagées

Sans avoir de réponse concrète à apporter, Patrick Le Diffon a révélé avoir dernièrement échangé avec Gwenn Le Nay, nouveau président du conseil d’administration du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) et Eric Lebon, colonel :

J’ai pu les informer que nous n’étions pas opposés à une contribution financière à condition que le centre de secours soit classé en première catégorie. C’est une grosse caserne qui a besoin d’un outil adapté pour répondre au nouveau dimensionnement du territoire. C’est une nécessité absolue.

Et le maire de la cité ducale d’évoquer, entre autres, des « vestiaires inadaptés et un emplacement en centre-ville gênant » pour justifier la reconstruction du bâtiment vieux de 33 ans. Un constat sans appel partagé par le SDIS. Pour rappel, c’est la question de l’auteur de la réalisation qui fait débat. Les pompiers et la municipalité se rejettent la maîtrise d’ouvrage.

Deux terrains potentiels

Pour montrer sa « bonne foi » et voir le projet se débloquer, l’élu a proposé deux parcelles au SDIS : « Le premier est situé sur la lande du Moulin. Le second dans la zone du Bois Vert, face au Point P. » Des terrains « facilement constructibles » en périphérie immédiate de la ville et à proximité de la voie rapide. « Charge à eux de travailler sur la faisabilité » lance Patrick Le Diffon. Autrement dit, la balle est dans le camp du SDIS si l’on en croit le premier édile… Bientôt le bout du tunnel ?

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Ploërmelais dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.