A la une

plusieurs chefs de gouvernement épinglés pour évasion fiscale

Publié le : Modifié le :

Après les « Panama papers », une nouvelle enquête des médias de l’ICIJ révèle que plusieurs chefs de gouvernement ont placé des avoirs dans des sociétés offshore pour échapper à l’impôt dans leur propre pays. Parmi les personnalités incriminées : le Premier ministre tchèque, le roi de Jordanie ou encore l’ancien Premier ministre britannique, Tony Blair.

C’est une enquête tentaculaire qui devrait à nouveau faire grand bruit : plusieurs dirigeants, dont le Premier ministre tchèque, le roi de Jordanie ou les présidents du Kenya et d’Équateur, ont dissimulé des avoirs dans dans des sociétés offshore, notamment à des fins d’évasion fiscale, selon une enquête publiée dimanche par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ).

L’enquête baptisée « Pandora Papers », à laquelle ont collaboré environ 600 journalistes, s’appuie sur quelque 11,9 millions de documents, qui proviennent de 14 sociétés de services financiers, et a mis au jour plus de 29 000 sociétés offshores.

Avec AFP



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 11 004

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.