Faits divers

plusieurs incendies entre Alès et Nîmes mobilisent les secours, près d’une centaine d’hectares brûlés

Plusieurs incendies se sont déclarés, lundi 13 juin dans le Gard, touchant près d’une centaine d’hectares de végétation, indiquent les sapeurs pompiers et la préfecture du Gard dans un bilan diffusé à 17h30.

Au Grau-du-Roi, l’incendie qui s’est déclaré lundi à la mi-journée au camping de l’Espiguette est circonscrit, rapporte France Bleu Gard Lozère. Le feu s’est déclenché vers 13h15, selon les sapeurs-pompiers du Gard. Des fumées était encore visibles autour de la zone. La préfecture du Gard précise, dans son point de 16h30, qu’en raison du vent qui a tourné, des risques de reprise du feu existent.

Selon France Bleu Gard Lozère, 60 bungalows situés sur un seul îlot du camping ont été entièrement détruits. Près de 50 personnes ont été évacuées. Aucun blessé n’est à déplorer, seul un sapeur-pompier a eu un « coup de chaleur ». Les causes de l’incendie sont encore inconnues.

La mairie a activé le plan de sauvegarde communal : mise à disposition du palais des congrès et du yacht club et mobilisation des agents du centre communal d’action sociale pour prendre en charge les vacanciers et recenser leurs besoins. Les autres campings situés aux alentours ont été sollicités par la Fédération française d’hôtellerie pour accueillir éventuellement les vacanciers évacués ce lundisoir. Plus aucune personne n’est en danger dans le camping. Une cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP) va être mise en place par la Croix-Rouge du Gard.

Au total, 100 sapeurs-pompiers sont mobilisés, avec 36 véhicules, 20 gendarmes, un hélicoptère et 25 policiers municipaux. Le camping de l’Espiguette, qui s’étend sur 42 hectares, est l’un des plus grands d’Europe avec 2 028 emplacements.

À Serviers-et-Labaume, près d’Alès, 40 hectares de forêts ont brûlés. Une centaine d’hectares était menacée. Près de 40 sapeurs-pompiers du Gard étaient mobilisés, avec douze engins et des renforts venus des Bouches-du-Rhône. De nombreux largages de Canadairs ont été effectués.

À Lédenon, près de Nîmes, ce sont 25 hectares de sous-bois, forêts et broussailles qui sont brûlés. Plusieurs habitations sont en cours de protection, ainsi qu’un haras avec une trentaine de chevaux. Au total, 60 sapeurs-pompiers du Gard ont été engagés avec des renforts du Vaucluse. La préfecture souligne que des déviations ont été mises en place dans le secteur pour contourner les coupures sur certaines départementales.

À Blauzac, entre Serviers-et-Labaume et Ledenon, 15 hectares de végétation ont brûlés, une centaine était menacée, selon les pompiers du Gard. Trente sapeurs-pompiers et huit engins de lutte contre le feu ont été mobilisés.

Un hélicoptère de commandement est en cours d’investigation afin de coordonner l’ensemble des opérations en cours, précisent les pompiers. Des renforts des départements voisins ont été demandés. L’ensemble de ces incendies ne sont pour l’heure pas maîtrisés.

« Compte tenu des conditions météorologiques particulièrement chaudes, le SDIS 30 avait positionné des moyens préventifs feu de forêt sur le département », rappellent les sapeurs-pompiers, ce qui a permis aux secours d’intervenir rapidement. En cette période à risques, les sapeurs-pompiers du Gard appellent à la plus grande vigilance de chacun et au strict respect des mesures préventives liées au risque feux de forêts.

Plus généralement, la Sécurité civile rappelle que, ce week-end, 691 sapeurs-pompiers ont été mobilisés en France pour lutter contre les feux de forêts, appuyés dans les airs par des Canadairs et des Dash qui ont procédé à plus de 160 largages.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 681

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.