Pollution près de Fougères : Lou Légumes, « un projet souhaité, réussi et suivi »

Une pollution du Guerge, affluent du Couesnon, a éte signalée en mai.
Une pollution du Guerge, affluent du Couesnon, a été signalée en mai. L’association Eaux et Rivières de Bretagne met la champignonnière Lou légumes en cause. ©Eaux et Rivières de Bretagne

Lou Légumes est mise en cause dans une pollution d’un affluent du Couesnon par l’association Eaux et rivière. 

L’entreprise, producteur de champignons frais français, a installé sa première champignonnière à Poilley, au nord de Fougères, en 2015.

180 emplois

Un projet soutenu par Louvigné communauté (qui a depuis intégré Fougères agglomération en 2017).

« En aucun cas l’implantation de l’entreprise n’est un « gâchis » ni un « loupé » pour Fougères agglomération comme indiqué par le Parti communiste français. L’implantation sur la zone d’activité Poligone et le développement de l’entreprise a déclenché plus de 180 emplois durables sur le secteur de Poilley et les communes alentour »,

Lou Légumes et Fougères agglomération

Ils qualifient le projet de « souhaité, réussi et suivi ».

Crédit-bail de 12 ans

Lou Légumes, dont le siège est à Poilléy, produit 10000 tonnes de champignons par an.
Lou Légumes, dont le siège est à Poilléy, produit 10000 tonnes de champignons par an. ©La Chronique républicaine

Ils rappellent que, pour prévoir l’installation de la champignonnière, un investissement de 6 millions d’euros a été porté par Fougères agglomération sous la forme d’un crédit-bail de 12 ans.

Chaque mois, l’entreprise Lou Légumes honore son crédit et reverse une mensualité à l’agglo.

La champignonnière Lou Légumes assure n’utiliser « aucun pesticide » dans sa production de champignons frais :

Vidéos : en ce moment sur Actu

« Les préoccupations environnementales sont au cœur du projet de l’entreprise. Le site de Poilley est certifié BIO, HVE (Haute Valeur Environnementale niveau 3) et l’entreprise est également membre de l’association Demain la Terre. Des certifications délivrées via des organismes de l’état qui font l’objet d’une réévaluation chaque année. » 

Lou Légumes et Fougères agglomération

Fougères agglo et Lou le certifient :

« Aucun pesticide ni substance chimique ne sont utilisés par l’entreprise et aucun polluant n’est déversé par l’entreprise dans le bassin tampon. Le traitement des matières organiques rejetées par l’entreprise est un sujet pris très au sérieux. Les élus de Fougères Agglomération et les dirigeants de LOU Légumes collaborent pour prendre toutes les mesures nécessaires et assurer une conformité avec la législation en vigueur. » 

Dans l’attente des prochaines étapes de travail, Lou Légumes annonce mettre en place « une nouvelle mesure préventive dans la gestion des eaux usées de l’entreprise avec l’installation d’un tamiseur, dès le mois de novembre, pour améliorer l’efficacité de la filtration des matières organiques ».

Un système supplémentaire, concluent l’entreprise et Fougères agglo, qui vient compléter le bassin de décantation avec système de filtration, déjà mis en place sur le site de production en 2015 en accord et concertation avec Fougères Agglomération.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Chronique Républicaine dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.