Sud

PONT DU GARD La communauté de communes change de logo

Exit le logo violet et jaune de la Communauté de communes du Pont du Gard (CCPG), place au nouveau tout en rouge occitan et représentant un triptyque Pont-du-Gard, eau et végétal. Ce changement d’identité graphique veut rafraîchir l’image de la collectivité et surtout être plus reconnaissable par les citoyens. 

Tout un groupe de travail, composé de plusieurs élus de la CCPG, a mené un travail de réflexion pour moderniser l’identité graphique de la collectivité. Lors de la première réunion en février dernier, ils ont décidé d’associer les élèves du territoire à la réflexion. L’objectif étant de faire participer la nouvelle génération pour qu’elle s’approprie cette identité territoriale, mais aussi pour qu’elle apporte des idées originales.

Deux classes du collège de Remoulins et plusieurs élèves en option arts plastiques du collège d’Aramon ont participé. Parmi les 29 créations présentées, c’est finalement le dessin de Chloé Maitrejean, ancienne élève de 3e de Remoulins, qui a été choisi comme base du futur logo de la communauté de communes. « Ça fait bizarre, je ne m’y attendais pas, je ne pensais pas être choisie« , réagit l’adolescente de bientôt 16 ans. Le tout a été finalisé par Jean-Philippe Deigers, adjoint au maire de Pouzilhac et ancien directeur artistique en agence de communication.

« Le dessin de Chloé a été choisi car il réunit plein de choses intéressantes. Il y a un mélange des 17 communes réunies en un même tronc qui symbolise l’intercommunalité. L’eau est aussi un élément qui traverse toutes nos communes« , décrit Jean-Marie Moulin, maire de Saint-Bonnet-du-Gard et vice-président délégué à la communication. Il ajoute : « Refaire l’identité visuelle de la CCPG est un travail important, cela va permettre de retravailler les panneaux d’entrée de village. (…) L’un des objectifs est aussi de rendre plus visibles nos actions.« 

Pour mener ce travail avec les élèves, agents et élus de la CCPG se sont rendus dans les classes et ont aussi pu leur faire découvrir la vie de la collectivité et ses missions. Et pourquoi pas éveiller des vocations ?

Marie Meunier





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 11 072

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.