Portugal : protéger les prairies sous-marines pour lutter contre le réchauffement climatique

Sous la surface de la mer, se cache une ressource essentielle dans la lutte contre le changement climatique. On les appelle les « prairies sous-marines ». Ces vastes regroupements de plantes aquatiques, sont implantés à faible profondeur dans la plupart des eaux côtières du globe, et sont capables de stocker d’importantes quantités de CO2.

L’ONG Ocean Alive oeuvre à la préservation de ces prairies sous-marines, dans l’estuaire du Sado, non loin de Lisbonne, au Portugal. Raquel Gaspar, biologiste, est sa fondatrice : « l_es prairies marines sont capables d’enfermer 30 fois plus de carbone que les forêts terrestres »_, souligne-t-elle.

Bien qu’il y ait des signes de récupération de ces écosystèmes en Europe, les prairies marines ont perdu environ la moitié de leur couverture dans le monde entier au cours des dernières décennies.

En plus de piéger le carbone, elles servent d’habitat à un grand nombre d’espèces, souligne un autre biologiste marin. « Les prairies marines rendent plusieurs services à ces espèces. Ce sont à la fois des zones où elles peuvent nicher, laisser leurs oeufs pour se reproduire, des zones où elles peuvent se nourrir ou s’abriter. Elles constituent donc un habitat qui apporte à de nombreuses espèces un soutien important pour réaliser l’ensemble de leur cycle de vie« , explique Luís Almeida.

Ocean Alive ne se contente pas de surveiller l’évolution de ces forêts marines, l’association travaille également en étroite collaboration avec la population locale, en sensibilisant notamment les plaisanciers et les pêcheurs.



Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.