News 24-7

Pour la patronne d’Orange, il y a un « trop-plein d’acteurs » dans les télécoms en Europe

Interrogée dans le JDD, la directrice générale de l’opérateur, Christel Heydemann, assure que le « trop-plein d’acteurs » en Europe « restreint les investissements dans les infrastructures de demain ».

Entrée en fonction le 4 avril dernier, la nouvelle directrice générale d’Orange, Christel Heydemann, a déploré ce dimanche dans le JDD la trop grande fragmentation du marché des opérateurs télécoms en Europe. Avec pour conséquence des tarifs « tirés vers le bas, alors que nos investissements pour déployer des réseaux augmentent ».

« La réalité est en effet radicalement différente aux États-Unis ou en Chine, avec seulement trois opérateurs télécoms dans chacun de ces deux pays, au lieu de 90 en Europe », a rappelé l’ancienne directrice des alliances stratégiques de Schneider Electric.

Dans un marché aussi concurrentiel, Orange a malgré tout « de solides atouts: ses réseaux, ses salariés, son bilan financier et des marchés porteurs », a souligné Christel Heydemann. Elle dit par ailleurs vouloir jouer « partout où nous le pouvons (…) la carte de la consolidation » via « des opérations avec d’autres acteurs locaux, comme en Roumanie, en Belgique ou en Espagne ».

De fait, « un trop-plein d’acteurs sur ce marché restreint les investissements dans les infrastructures de demain, alors que l’explosion du trafic dans les années à venir sera immense: la crise sanitaire a acéléré les usages et cette tendance s’accentuera encore », a ajouté Christel Heydemann.

Orange restera en Espagne

Symbole de la multiplication des opérateurs: le marché espagnol qui constituait « un relais de croissance » pour Orange avant de devenir « très fragmenté et low cost, où les clients changent très souvent d’opérateur en fonction des offres », selon la dirigeante.

Pour autant, « nous n’allons pas nous en retirer », a-t-elle assuré. « Au contraire. Nous avons engagé en mars des négociations exclusives avec l’opérateur MasMo-vil. Nous souhaitons créer un acteur qui aura la capacité financière de poursuivre les investissements dans les réseaux, avec des offres au juste prix, et qui répondra aux attentes de qualité du consommateur espagnol », a conclu Christel Heydemann.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 760

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.