A la une

Pour les Mycologiades de Bellême, une édition écourtée mais réussie

Environ 300 variétés différentes ont été répertoriées
Environ 300 variétés différentes ont été répertoriées (©Le Perche)

Daniel Jean, président du Comité d’Organisation des Mycologiades Internationales de Bellême (Orne) se montre assez satisfait de cette édition, bien qu’elle se soit déroulée sur deux jours au lieu des quatre habituels.

« Nous avons tout de même ramassé près de 300 espèces sur le terrain, contre 400 à 500 les années précédentes, ce qui est très honorable. Du côté des participants, ils sont venus nombreux, sans se laisser décourager par les averses. Nous avons évidemment dû réduire les temps d’exposition et le nombre de visiteurs, mais tous les passe sanitaires ont été contrôlés et des bracelets distribués pour assurer la sécurité de tous. »

Daniel JeanPrésident du comité d’organisation des Mycologiades de Bellême

Jean-Philippe Rioult, docteur en pharmacie et maître de conférences en botanique, mycologie et biotechnologies à l’Université de Caen-Basse-Normandie précise : « Nous avons trouvé quatre variétés mortelles ; amanite phalloïde et vireuse, cortinaire et petite lépiote, qui s’attaquent soit au foie soit au rein ; il ne faut pas oublier qu’environ 200 champignons sont toxiques ou mortels »

Il rappelle que les pharmaciens suivent plusieurs cours et travaux pratiques de mycologie et qu’en cas de doute, il est préférable de les consulter pour s’assurer de la comestibilité de votre récolte.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Perche dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 833

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.