Poutine est « prêt à mettre fin » à la guerre, assure le président turc

Dans son discours à l’ONU, le président turc a plaidé pour une sortie « digne » pour toutes les parties à la guerre en Ukraine. Dans une interview, Recep Tayyip Erdogan a par ailleurs indiqué le président russe « prêt à mettre fin » au conflit.

Recep Tayyip Erdogan estime que Vladimir Poutine est prêt à mettre fin à la guerre en Ukraine. Interrogé par une journaliste américaine, le président turc est revenu sur sa récente rencontre avec le chef du Kremlin lors du sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai, en Ouzbékistan.

« (Le président Poutine) m’a montré en fait qu’il était prêt à mettre fin à cette situation dès que possible, a indiqué Recep Tayyip Erdogan. C’est l’impression que j’ai eue, car la façon dont les choses se déroulent actuellement est assez problématique. 200 prisonniers vont être échangés sur la base d’un accord entre les deux parties, russe et ukrainienne. Je pense qu’une étape importante va être franchie.« 

Il n’a pas donné d’autres détails sur cet accord, ni sur les personnes concernées, civiles ou militaires, lors de cet entretien donné en turc. 

Depuis l’invasion russe de l’Ukraine, le président turc essaye de se pose en médiateur dans le conflit, tout en insistant sur la nécessité de restituer les terres occupées. Un préalable, selon lui, à tout accord de paix.

Allocution à l’ONU

Ce message, le président turc l’a réitéré ce mardi devant les Nations unies. Il a, une fois de plus, appelé à trouver une sortie « digne » pour toutes les parties à la guerre en Ukraine.

« Ensemble, nous devons trouver une solution diplomatique raisonnable qui offrira aux deux parties une sortie digne de la crise« , a-t-il déclaré.

« Nous continuerons d’intensifier nos efforts pour mettre fin à la guerre (…) sur la base territoriale et de l’indépendance de l’Ukraine« , a-t-il ajouté.

Le président turc a dit espérer que « la guerre ne puisse l’emporter » et qu’un « processus de paix équitable triomphe« , en rappelant que par deux fois depuis le début de la guerre, le 24 février, la Turquie avait réussi à réunir les représentants de la Russie et de l’Ukraine à Antalya (sud) et à Istanbul.



Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.