Please assign a menu to the primary menu location under menu

News 24-7

Près de deux tiers des jeunes estiment que la laïcité est en danger, selon un sondage

Parmi les jeunes interrogés, 73% pensent qu’on parle trop de religion et de questions religieuses aujourd’hui.

Plus de 60% des jeunes (63%) estiment que la laïcité est aujourd’hui en danger en France, selon un sondage publié jeudi sur le regard des 18-30 ans sur l’assassinat il y a un an de Samuel Paty.

Ce chiffre est en baisse par rapport à celui de novembre 2020 (70%), selon ce sondage Ifop pour Marianne.

Plus de la moitié (57%) des 18 à 30 ans interrogés jugent par ailleurs que la défense de la laïcité est souvent instrumentalisée par des personnalités politiques et des journalistes qui veulent dénigrer les musulmans, un chiffre identique à celui de l’an dernier.

Interrogés sur leur définition du principe de laïcité, les jeunes sont divisés: pour 27% il consiste à mettre toutes les religions sur un pied d’égalité, pour 24% à assurer la liberté de conscience, pour 23% à séparer religions et politique, pour 14% à faire reculer l’influence des religions dans la société, et pour 12% rien de tout cela.

Les questions religieuses jugées trop présentes dans le débat

Parmi les jeunes interrogés, 73% pensent qu’on parle trop de religion et de questions religieuses aujourd’hui (contre 78% l’an dernier).

Ils sont cependant 62% d’entre eux à considérer justifié que les enseignants montrent à leurs élèves des dessins caricaturant ou se moquant des religions afin d’illustrer la liberté d’expression.

Interrogés sur l’assassinat de Samuel Paty, les jeunes sont 85% à dire que cet événement les a choqués, 78% à affirmer qu’il les a mis en colère et 19% qu’il a suscité de l’indifférence en eux.

Plus des trois quarts (77%) condamnent totalement l’auteur de l’assassinat du professeur d’histoire-géographie en octobre 2020, 9% le condamnent mais partagent certaines de ses motivations, 5% ne le condamnent pas et 9% restent indifférents.

Plus de la moitié jugent que Samuel Paty a eu raison de montrer les caricatures

Plus de la moitié des jeunes interrogés (58%) jugent que Samuel Paty a eu raison de montrer des caricatures de Mahomet au nom de la liberté d’expression, tandis que 22% considèrent qu’il a eu tort car cela constituait une provocation inutile.

Pour 62% d’entre eux, cette décision de montrer une caricature du prophète Mahomet est une initiative qui relève strictement de l’illustration du concept de liberté d’expression, tandis que pour 14%, c’est une initiative qui, derrière cet objectif, relève en fait d’une démarche islamophobe.

Ce sondage a été mené en ligne du 24 au 30 septembre auprès d’un échantillon de 1.014 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 à 30 ans, selon la méthode des quotas.



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire