A la une

Près de Dieppe : candidat à l’émission Slam sur France 3, il raconte les coulisses

Patrick Bloquet a participé deux fois à l'émission Slam sur France 3.
Patrick Bloquet a participé deux fois à l’émission Slam sur France 3. (©Les Infos Dieppoises)

Patrick Bloquet, qui habite Aubermesnil-Beaumais, près de Dieppe (Seine-Maritime), a de multiples passions. Depuis sa retraite en 2015, l’homme se passionne pour l’astronomie, avec son site Astro-Caux, et la photographie – il est vice-président du photo-club de Rouxmesnil-Bouteilles.

Mais ce qu’il apprécie par-dessus tout, ce sont les mots croisés. Pas un jour ne passe sans qu’il fasse une grille. Il regarde le jeu de France 3, Slam, présenté par Cyril Féraud.

Deux participations

Patrick Bloquet a alors passé le casting de sélection à Rouen et a participé à l’émission. Sa dernière prestation remonte au mercredi 15 septembre 2021. Il avait précédemment participé à l’émission diffusée le 3 janvier 2017.

Avec un grand sourire, il explique : « Cette fois, je ne suis pas allé bien loin, mais c’est toujours une expérience intéressante. » Grâce à lui, on en sait un peu plus sur l’envers du décor du jeu et de l’émission.

Il faut savoir que les enregistrements se déroulent dans les studios de la plaine Saint-Denis, en région parisienne. De l’aveu de Patrick Bloquet, c’est immense, « c’est une ville dans la ville ».

Des intermittents en guise de public

Pour sa première participation, il était accompagné de son épouse qui avait pris place dans les rangs du public.

Malheureusement, avec les conditions sanitaires, cette fois, c’est seul qu’il s’est rendu à l’enregistrement. L’Aubermesnillais explique que les personnes du public, depuis la crise sanitaire, sont des intermittents du spectacle et non des proches des joueurs. En tout, environ 40 personnes constituent le public, « mais des jeux de miroirs et de lumière donnent une autre impression », commente le photographe amateur.

« Pour une émission diffusée 30 minutes, on enregistre entre six et sept émissions à la fois. C’est fatigant et c’est pour cela que l’on peut chuter sur une question simple. Plus on va loin dans le jeu, plus on enregistre longtemps. De plus, il y a de nombreuses coupures. »

Patrick BloquetParticipant à l’émission Slam

En effet, lorsqu’il faut vérifier une réponse, refaire une phrase, reprendre une réplique, les coupures sont omniprésentes et augmentent le temps d’enregistrement. Mais, avec le montage, « on n’y voit que du feu », précise-t-il.

Curieux de nature, l’Aubermesnillais est également allé visiter la régie et ce sont les yeux pétillants qu’il affirme : « Elle est énorme et très technique. Tout est calé au 10e de seconde, il n’y a pas de place pour l’improvisation. C’est une organisation rigoureuse où tout est millimétré. »

Cyril Féraud ? « Très sympathique »

Quant à Cyril Féraud, l’animateur, Patrick Bloquet souligne qu’on le voit très peu. « Il vient nous dire bonjour juste avant et repart aussitôt après, cela lui permet de rester objectif face aux joueurs. Mais il est très sympathique quand même ! Nous avons affaire avec toute l’équipe technique qui est très chaleureuse et qui nous encadre bien. »

Pour son premier passage en janvier 2017, Patrick Bloquet avait enregistré en octobre 2016. Pour son second passage en septembre dernier, le tournage s’est déroulé en juin 2021, donc en pleine période de restrictions. Il faut généralement trois mois entre le tournage et la diffusion.

L’Aubermesnillais garde un bon souvenir de ses deux passages à l’émission : il se dit d’ailleurs prêt à y retourner une nouvelle fois !

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Les Informations Dieppoises dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 836

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.