A la une

Près de Toulouse. L’accident tourne mal, l’automobiliste s’en prend au motard à coups de machette

Après un banal accident, l'automobiliste a saisi une machette dans sa voiture, et asséné plusieurs coups au motard
Après un banal accident, l’automobiliste a saisi une machette dans sa voiture, et asséné plusieurs coups au motard (©Illustration / AdobeStock)

Un trentenaire a été placé ce dimanche 3 octobre 2021 en soirée en détention provisoire à la maison d’arrêt de Seysses (Haute-Garonne). Il est soupçonné d’avoir asséné plusieurs coups de machette à un autre homme, vendredi, à L’Union, indique le parquet de la Ville rose à Actu Toulouse.

Après un banal accident, il s’empare d’une machette

Tout est parti d’un banal accident de la route, relate le parquet, confirmant une information de nos confrères de La Dépêche. En milieu d’après-midi, vendredi, un motard et un automobiliste sont entrés en collision au croisement de la route de Lavaur et du chemin de l’Armée, entre L’Union et Balma. Que de la tôle, pas de blessure. Jusque là, rien de grave.

Sauf que le ton est rapidement monté. Et quand l’automobiliste a tourné les talons pour rejoindre son véhicule, c’était pour se saisir d’une machette, et retourner voir le motard.


Sérieusement blessé à la main

Il a soudainement porté « plusieurs coups de machette » au motard, « dont un qui a entraîné d’importantes blessures à la main ». Sérieusement touchée, la victime a été prise en charge par les pompiers de Ramonville-Buchens, avant d’être opérée samedi dans une clinique de l’agglomération. Elle est âgée d’une trentaine d’années, précise le SDIS 31.

Interpellé en venant déposer plainte !

Le suspect s’étant évaporé à leur arrivée, les gendarmes de L’Union ont fini par diffuser son signalement. D’après le parquet, il a été reconnu et interpellé au commissariat central de Toulouse… en voulant lui-même déposer plainte. Placé en garde à vue et auditionné par la brigade de recherches de la compagnie de Toulouse Saint-Michel, il a été déféré dimanche.

Convoqué en justice, et incarcéré

L’état de santé et la durée d’incapacité totale de travail de la victime étant encore incertains, le parquet de Toulouse a convoqué le suspect à une audience de comparution à délai différé, le 25 novembre prochain. En attendant, cet homme, âgé de 35 ans, a été provisoirement incarcéré à Seysses, pour violences avec arme.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Toulouse dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 854

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.