Cinéma

Prime Video : plus que deux semaines pour voir la série de SF la plus loufoque – News Séries

Série mythique du paysage audiovisuel anglais, la série Doctor Who – comme son personnage principal – a connu plusieurs vies. Alors qu’elle quitte le catalogue de Prime Video le 30 juin prochain, il est temps de s’y replonger.

De quoi ça parle ?

Extraterrestre de 900 ans, le Docteur est un aventurier qui voyage à travers le temps et l’espace à l’aide de son vaisseau, le TARDIS (Time And Relative Dimension In Space), qui, pour mieux s’adapter à l’environnement, a l’apparence d’une cabine téléphonique. Le Docteur voyage en compagnie d’une jeune fille. Ensemble, ils font de nombreuses rencontres sur les diverses planètes qu’ils explorent…

Pourquoi c’est super ?

Créée ou plutôt ressuscitée par Russell T Davies en 2005, Doctor Who est une sorte de mythe intouchable pour les Britanniques au même titre que la Reine, ou presque. La série a d’abord été créée en 1963 et a tenu 26 saisons jusqu’en 1989. 16 ans plus tard, Davies décide de ressortir le loufoque Docteur du Tardis. Bien lui en a pris, car le succès jusque-là ne s’est pas démenti !

1. Parce que c’est anglais

Côté séries, les Anglais et les Britanniques en général font souffler un véritable vent de créativité sur la création européenne. Le ton, l’humour, l’originalité des sujets, la très grande qualité des interprètes… ils ont le don pour faire s’aligner les planètes dès qu’ils sortent une nouvelle série. Doctor Who ne fait pas exception. Cette histoire d’alien à l’apparence humaine qui voyage dans le temps et l’espace dans un vaisseau spatial qui ressemble à une cabine téléphonique de l’extérieur a tout du Kamoulox sur le papier et pourtant, c’est une aventure qui dure depuis près de 60 ans.

Doctor Who : après Jodie Whittaker, un acteur de Sex Education sera le nouveau docteur

2. Parce que le Docteur change de visage

L’idée de départ est assez géniale. Avec le principe de la régénération, le Docteur change d’apparence régulièrement et donc son interprète est renouvelé toutes les trois saisons environ. Ainsi, ce revival a déjà permis de faire « tourner » cinq Docteurs et de donner un sacré coup de projecteur à leurs interprètes. si Christopher Eccleston est peut-être le moins connu après une seule saison, David Tennant a vu sa notoriété monter en flèche grâce à ce rôle. Tout comme Matt Smith après lui, puis Peter Capaldi et Jodie Whittaker qui avait été révélée par Broadchurch.

3. Parce que le Docteur n’est jamais seul

Ça fait partie de la marque de fabrique de Doctor Who. Quelle que soit son incarnation, le Docteur n’est jamais seul et a toujours une compagne ou un compagnon. Intelligemment, la série ne tombe pas dans l’écueil de former un duo de potentiels amoureux. Le hasard des aventures conduit le Docteur à rencontrer des humains avec qui il va faire un bout de chemin. Et bien sûr, le public s’attache à ces compagnons tout autant qu’aux différentes itérations du Docteur. On se souvient surtout de Billie Piper dans le rôle de Rose avec le 9ème Docteur, de John Barrowman dans celui du capitaine Jack Harkness qui a eu sa propre série dérivée Torchwood ou encore de Karen Gillan qui jouait Amy avec le 11ème Docteur (Matt Smith).

Doctor Who : Neil Patrick Harris en guest pour les 60 ans de la série

4. Parce qu’il y a pléthore d’acteurs formidables

On a peut-être tendance à l’oublier un peu vite, mais avec ses aventures complètement fofolles, Doctor Who s’amuse à faire venir des guests le temps d’un épisode. On a ainsi pu y voir James Corden qui jouait le colocataire du 11ème Docteur (Matt Smith). Carey Mulligan a joué un petit rôle au tout début de sa carrière en 2007. Andrew Garfield, de son côté, a fait équipe avec le 10ème Docteur (David Tennant). On peut ainsi s’amuser à repérer toutes les stars qui sont venues donner la réplique aux différents Docteurs à l’instar de Simon Pegg, Ian McKellen, Kylie Minogue ou encore Olivia Colman dans le rôle d’une méchante vraiment très très méchante !

5. Parce que c’est drôlement moche

Oui, ça ne ressemble pas vraiment à une argumentation en faveur de la série et pourtant c’est l’une de ses marques de fabrique. Avec son lot d’aliens moches, ses daleks, les Oods, les Zygons et de manière générale son goût pour le kitsch, Doctor Who a su cultiver son propre style dans une forme d’éloge de la laideur. Si ça peut cliver, c’est aussi un véritable attrait pour les fans de la première heure.

Les dix premières saisons de Doctor Who sont disponibles sur Prime Video jusqu’au 30 juin.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 539

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.