Etranger

Prix de l’Arc de Triomphe: le cheval allemand Torquator Tasso vainqueur

Prix de l'Arc de Triomphe: le cheval allemand Torquator Tasso vainqueur

Torquator Tasso et René Piechulek après la course, à Paris le 3 octobre 2021Christophe ARCHAMBAULT

Le cheval allemand de 4 ans Torquator Tasso monté par René Piechulek a créé la surprise en remportant après lutte le 100e Prix de l’Arc de Triomphe, devenant le nouveau champion du monde du galop sur 2.400 mètres.

Après le forfait de l’irlandaise Love pour raisons vétérinaires, opposé aux treize meilleurs pur-sang de la planète, Torquator Tasso a longtemps attendu à l’arrière-garde.

Il s’est rapproché dans les 500 derniers mètres de courses, portant une vive accélération dans les 200 derniers mètres pour s’imposer tout en dehors.

« C’est ma première monte. C’est exceptionnel. Je l’ai fait ! », a lancé René Piechulek qui transforme son premier essai dans la course. « Je ne sais pas ce qu’il m’arrive. C’est incroyable. J’ai eu une course brillante dans la ligne droite. Je lui ai fait faire son accélération et il a réussi », a ajouté le jockey très ému.

Grâce à ce succès, le puissant cheval entrainé par Marcel Weiss a rapporté à ses propriétaires de l’écurie Gestut Auenquelle les 2.857.000 euros promis au vainqueur sur les 5 millions d’euros offerts par le Qatar, sponsor de la course.

« Je n’aurai jamais cru gagner. C’est juste fou », a commenté Marcel Weiss, l’entraineur, qui s’était installé à son compte en janvier 2020.

Dans cette course légendaire disputée en terrain collant, la jument irlandaise de 5 ans Tarnawa, favorite, montée par le Belge Christophe Soumillon a arraché la 2e place au terme d’un bel effort. La troisième place est revenue au cheval anglais de 3 ans Hurricane Lane monté par James-William Doyle.

« On n’a pas à rougir, la gagnante est devant moi devant toute la ligne droite, elle me bat d’une demi longueur. Le terrain était un peu trop collant pour Tarnawa », a expliqué Christophe Soumillon ravi de sa deuxième place.

La princesse Anne du Royaume-Uni, la fille de la reine Elisabeth II, a remis le trophée à René Piechulek devant une foule de spectateurs, dont Tony Parker, l’ancien champion NBA.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 853

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.