Etranger

Qu’est-ce que la « plume de chaleur », responsable de températures RECORD en France?

Avec des pointes à plus de 40 degrés, une vague de chaleur asphyxiait l’Espagne lundi avant de gagner la France mardi, un épisode « anormal » pour la période provoqué par le réchauffement climatique. Ce phénomène climatique est appelé « plume de chaleur ». Explications.

La vague de chaleur exceptionnelle et précoce qui va frapper la France jusqu’au week-end arrive dès mardi par le Sud-Ouest, dans un contexte inquiétant de sécheresse et de risques d’incendies.

Avec l’arrivée d’air chaud venu du Maghreb en passant par l’Espagne qui suffoque déjà, le Sud-Ouest du pays est touché avec des températures entre 34 et 36°C. D’ici le week-end, c’est toute la France qui sera progressivement frappée.

Concrètement, cet épisode météorologique est dû à ce que l’on appelle une « plume de chaleur », comme l’expliquent nos confrères de BFM TV. Ce phénomène se décrit comme l’arrivée d’un air chaud venu du sud de l’Europe et du Magreb. « C’est une remontée très étroite d’air chaud qui concerne généralement un ou deux pays. C’est ce qui va nous concerner sur la France et l’Espagne à partir du milieu de semaine« , a expliqué à BFM TV Serge Zaka, agroclimatologue chez ITK.

Comment se forme une « plume de chaleur »?

En fait, cette plume de chaleur trouve son origine dans une petite masse d’air froid, appelée « goutte froide ». Cette masse d’air qui agit comme une pompe à chaleur fait remonter de l’air chaud venu du Sahara. On parle de « plume » de chaleur en raison du fait qu’elle touche une région géographique très étroite et ne dure que quelques jours. 

La plume de chaleur se distingue du dôme de chaleur. Ce dernier se produit lorsque de hautes pressions atmosphériques emprisonnent l’air chaud et le repousse vers le sol. 

Avec le dérèglement climatique de la planète, les périodes de chaleur sont amenées à devenir plus fréquentes et tendent à s’installer plus tôt au printemps. Les pics s’observent non seulement au plus chaud de la journée, mais aussi au plus bas.

Selon les scientifiques, la multiplication des vagues de chaleur, notamment en Europe, est une conséquence du réchauffement climatique. Les émissions de gaz à effet de serre accroissent en effet leur puissance, leur durée et leur fréquence.

Sur les dix derniers mois, l’Espagne a traversé quatre épisodes de températures extrêmes: une vague de chaleur en août 2021 lorsque le record de la température la plus élevée jamais enregistré dans le pays a été battu (47,4 degrés à Montoro, dans le sud), des températures « exceptionnellement hautes » entre Noël et le jour de l’An, une vague précoce en mai et la vague actuelle.

Une arrivée d’air chaud

En France, un record a été enregistré lundi pour un mois de juin, avec 37,6°C à Cuers (sud-est). L’air chaud est arrivée mardi dans le sud-ouest du pays où les températures pourraient atteindre 35-36°C, avant de se diffuser sur toute la moitié sud mercredi puis vers le nord. Pour la moitié sud, le pic sera jeudi, vendredi et samedi, avec 35 à 39°C, voire 40°C localement, a précisé à l’AFP Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo-France.

Cet épisode pourrait être « a priori, à l’échelle nationale, le plus précoce depuis le début des mesures », a-t-il précisé. Des restrictions d’utilisation de l’eau ont déjà été instaurées dans 35 départements français, soit près d’un tiers du pays.

Cette vague de chaleur intervient après un printemps particulièrement chaud et sec qui a provoqué sur une grande partie de la France une sécheresse des sols qui fait craindre pour les récoltes et crée des conditions propices aux incendies.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 675

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.