Qui est Sandrine Dos Santos, la nouvelle maire de Poissy ?

Sandrine Dos Santos a été adjointe à la mairie de Poissy à partir de 2014.
Sandrine Dos Santos a été adjointe à la mairie de Poissy à partir de 2014. (©78actu)

Pisciacaise depuis près de 23 ans, Sandrine Dos Santos est désormais maire de Poissy. La suite d’un engagement qui remonte à quelques années.

En 2013, alors que le maire de l’époque, Frédérik Bernard avait pour projet de construire l’école maternelle Saint-Exupéry, elle fait partie d’une association qui proteste sur la manière dont est envisagé le projet.

« Les stades de foot devaient être détruits, se rappelle-t-elle. On a monté une association pour avoir un regard sur ce projet et c’est dans ce cadre que j’ai rencontré Karl Olive, et on a sympathisé. »

Sandrine Dos Santos

Une municipalité alors socialiste, puis divers droite avec Karl Olive qui deviendra par la suite Macron compatible. De son côté, Sandrine Dos Santos est membre des Républicains mais se qualifie divers droite tout en assurant que « l’étiquette politique ne rentre pas en jeu pour la Ville ».

Maire adjointe depuis 2014

À un an des élections municipales de 2014, elle décide alors de s’engager sur la liste du désormais ex-maire de Poissy. Juriste de formation, elle est chef d’entreprise à la tête de son propre cabinet juridique.

« C’était un honneur de travailler pour la Ville. J’estimais qu’elle m’avait apporté plein de choses et que c’était mon tour d’apporter mes connaissances et compétences. »

Sandrine Dos Santos

Elle prend la délégation de l’urbanisme, un maillon qu’elle apprécie particulièrement car « c’est le visage de la Ville ». Sandrine Dos Santos passe très rapidement première adjointe en 2015, preuve que sa collaboration avec Karl Olive fonctionne et reprend même les finances à la suite de la réélection de la majorité en 2020.

C’est donc au moment où elle est première adjointe au maire, déléguée à l’administration générale aux finances à l’urbanisme et à la stratégie foncière, mais également conseillère régionale d’Île-de-France qu’elle devient maire, à 49 ans.

« Elle a été au cœur de tous nos projets, en première ligne de tous nos combats depuis 2014. Sandrine c’est la confiance, la compétence, l’investissement, le rassemblement. »

Karl OliveAncien maire de Poissy

Sa méthode, ses ambitions

De toute évidence elle est le fruit de l’emblématique maire de ces 8 dernières années. La transition, elle, a été préparée de longue date lorsque Karl Olive se présente pour la députation de la 12e circonscription des Yvelines.

Vidéos : en ce moment sur Actu

« Il m’a dit qu’il ne voulait pas être un maire bis, donc il m’a fait entièrement confiance. Il m’a dit :  »Tu sais comment ça fonctionne, tu connais les dossiers. » Il sera tout de même présent si j’ai des questions ou pour me faire profiter de son expérience. »

Sandrine Dos Santos

La transition devra aussi se faire en termes de communication. Omniprésent sur les plateformes digitales, auprès des Pisciacais et même au-delà, la notoriété de l’ancien maire de Poissy n’est plus à prouver.

C’est aussi ce challenge qu’elle dit vouloir relever avouant que « ce n’est pas vraiment mon cas [être un grand communicant]. C’est quelque chose de primordial donc on continuera à être très présent. Ce qui nous intéresse, c’est la proximité. Moi je suis de la  »génération terrain » initiée par Karl Olive. Parfois, on se le fait reprocher parfois on me dit que c’est bien aussi. »

En tant que maire, Sandrine Dos Santos ne veut pas « faire de l’intérim ». Elle compte bien se représenter à la fin du mandant et poursuivre son action comme elle l’a toujours fait. « Quand il y a des projets, je me mets dans la peau d’un(e) Pisciacais(e). Je fonctionne toujours pour savoir si c’est bien pour l’intérêt général. »

Du côté des projets de la ville, lui tient particulièrement à cœur, le futur Conservatoire, la rénovation du quartier Beauregard en cours et celui du quartier Saint-Exupéry qui doit être « désenclavé en créant des sorties ».

Ainsi, avec La Coudraie, l’ensemble des quartiers auront été remis à neuf pour attirer les quelque 19 000 nouveaux pisciacais qui arrivent chaque année.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre 78actu dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.