En bref

Qui est Victor Wembanyama, qui affole déjà les recruteurs NBA

Le phénomène français Victor Wembanyama (2,19 m à 17 ans), passé cet été de Nanterre à l’Asvel et promis à un avenir radieux en NBA, est sur le point d’effectuer ses premiers pas en Betclic Élite au sein du club de Tony Parker, dimanche face à Gravelines-Dunkerque.

Voilà maintenant près de deux ans que son nom s’immisce peu à peu dans l’esprit des fans de basket. Il est même amené à s’ancrer dans les foyers de France.

Dès 16 ans, ses débuts avec l’Insep de Paris, en NM1, étaient scrutés par les aficionados de la balle orange. Et il n’a pas déçu. Pour sa première, le Français avait mené son équipe à la victoire avec 22 points, 10 rebonds, 7 contres et 32 d’évaluation face au Havre mettant ainsi fin à une série de 28 défaites de rang pour les jeunes pousses françaises qui évoluent contre des pros à ce niveau.

Une performance de plus pour Wembanyama, pressenti pour prendre part à la draft 2023 aux États-Unis. Il est vu par beaucoup de spécialistes comme le potentiel numéro 1 d’une loterie à laquelle devrait participer le fils de Lebron James, Bronny.

Il faut dire que le jeune homme possède une impressionnante palette : avec une grande mobilité pour son gabarit, il représente une réelle menace au tir et une belle vision de jeu à la passe. Des qualités qui font déjà saliver bons nombres de recruteurs outre-Atlantique.

«un joueur unique dans le monde»

Les États-Unis ont d’ailleurs pu observer de près la pépite tricolore, l’été dernier lors des championnats du monde U19. Portée par Victor Wembanyama, l’équipe de France a frôlé l’exploit en finale, s’inclinant de deux points seulement contre les Américains (83-81).

Durant le même été, pour poursuivre son ascension, le pivot formé à Nanterre s’est engagé pour trois ans avec l’Asvel Lyon-Villeurbanne.

Il avait commencé à l’âge de 15 ans en professionnel avec le club francilien avec une bonne saison (6,8 points et 4,7 rebonds en 16,9 minutes) au terme de laquelle il a été sacré meilleur jeune et meilleur contreur (1,9 contre par match) du championnat de France Elite.

«Victor est un joueur unique dans le monde. Il est le plus gros potentiel du basket français de ces vingt dernières années. Il a tout pour faire une grande carrière et a l’opportunité d’être le futur numéro un de la draft NBA. Nous allons tout faire pour l’accompagner dans son développement, le faire progresser et l’amener à atteindre cet objectif», s’est félicité le président de l’Asvel, Tony Parker sur le site internet du club.

Mike Schmitz, expert draft d’ESPN, avait confié dans le podcast de Brian Windhorst son admiration pour le jeune intérieur : «Il y a un enfant en ce moment en Europe, Victor Wembanyama, qui est peut-être le meilleur prospect au monde. Il mesure 2m18, a une envergure de près de 2m35 ! Il contre les tirs comme le fait Rudy Gobert, et il peut tirer comme Kristaps Porzingis. Il peut aussi dribbler et passer… Je n’ai jamais rien vu de semblable».

Et le basket français a l’opportunité de profiter de l’évolution de ce talent durant au moins deux saisons au sein de son championnat.

Premier match de la saison ce dimanche (17h) pour l’Asvel qui reçoit Gravelines-Dunkerque. Nul doute que Victor Wembanyama sera déjà particulièrement observé. Mais vu ses ambitions et son talent prometteur, autant qu’il s’habitue de suite à être sous les projecteurs.  





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 853

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.