qui pourra en bénéficier ?

Le gouvernement travaille sur une offre de leasing social. Si le dispositif n’est pas encore arrêté, la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher a donné quelques indications sur les futurs bénéficiaires.

C’est un dispositif très attendu: le « leasing social » d’une centaine d’euros par mois pour acquérir une voiture électrique promis par Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle. Si le gouvernement travaille actuellement à sa mise en œuvre, la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher a donné ce jeudi quelques détails sur les automobilistes qui seront concernés par cette nouvelle aide.

L’ouverture de locations de voitures électriques pour 100 euros par mois sera ciblée sur des professionnels dont la voiture est un outil de travail, comme les infirmières libérales, et sous conditions de revenus, a précisé la ministre. Ce dispositif « ne s’adresse pas à tous les Français: ça s’adresse aux Français qui en ont le plus besoin », a déclaré la ministre sur France Info.

Selon elle, deux catégories de population sont d’ores et déjà « incontestables » pour en bénéficier:

« Ceux pour qui le véhicule est un outil de travail, je pense aux infirmières libérales par exemple, (…) et ceux qui n’ont pas les moyens de passer à un véhicule propre parce qu’il est trop cher aujourd’hui sur le marché ».

« Probablement pas pour septembre »

La date d’ouverture du dispositif dépend encore de réunions que la ministre doit mener avec la filière automobile, les financeurs dont les banques et l’Etat qui devrait prendre en charge une partie du premier loyer ou de l’apport financier initial: « ce n’est probablement pas pour septembre », a prévenu Agnès Pannier-Runacher.

Elle a rappelé que les premiers chiffrages rapides, effectués pendant la campagne électorale, évaluaient le besoin « de l’ordre de 100.000 personnes » avec une contribution initiale de l’Etat de 500 euros. Il s’agissait de travaux « absolument préliminaires », a-t-elle néanmoins prévenu.

« Nous déploierons une offre abordable de véhicules électriques (…) en mettant en place des mécanismes de leasing pour accompagner les ménages les plus modestes », avait promis le candidat Macron lors de son premier discours de campagne le 17 mars.

Pauline Ducamp





Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.