Please assign a menu to the primary menu location under menu

Sud

ROCHEFORT-DU-GARD Marc Loizeau participe au championnat de France de sushi

Face à huit autres concurrents venus de toute la France, Marc Loizeau et son associé veulent faire la différence avec leurs recettes revenant « aux sources du sushi » mêlées à un brin d’originalité. (DR)

C’est le jour J pour Marc Loizeau. Ce Rochefortais, âgé de 32 ans, est à Paris pour participer à la 4e édition du championnat de France de sushi. Il sera accompagné par son associé, Léo Dourneau, avec qui il dirige le foodtruck « L’Atelier Inari » depuis 2019. Ils défendront les couleurs du département face aux huit autres concurrents venus de toute la France.

À la clé ? Un ticket pour le championnat du monde qui se déroulera à Tokyo, au côté de l’équipe de France de sushi. Depuis fin août où ils ont su qu’ils étaient sélectionnés pour la grande finale française, Marc Loizeau et Léo Dourneau s’entraînent d’arrache-pied. Ils ont mis au point plusieurs recettes qui leur permettront peut-être de réaliser leur rêve avorté par le covid et d’aller au Japon. « On est stressés, mais on est contents de participer« , confie Marc Loizeau quelques jours avant la compétition.

Ce mercredi 13 octobre, les maîtres sushis en lice seront départagés sur cinq épreuves. « Les trois premières porteront sur la découpe du poisson, une création végétale et une création signature. À l’issue, il y aura cinq qualifiés pour la 4e épreuve un plateau traditionnel Edomae, puis 3 qualifiés pour la finale freestyle« , explique Marc Loizeau, qui ajoute : « Chaque épreuve a ses spécificités. Pour l’Edomae, il faut respecter la symétrie mais aussi la rigueur et l’hygiène. Il faut absolument que tout soit propre : de la planche à la lame du couteau.« 

Marc Loizeau et Léo Dourneau ont lancé leur foodtruck de sushis en 2019. Il est présent dans différentes villes : Rochefort-du-Gard, Roquemaure, Saint-Laurent-des-Arbres, Pujaut… (DR)

Les équipes seront jugées par un jury de professionnels présidé par Éric Ticana, ambassadeur Europe du championnat du monde de sushi. Il y aura également des meilleurs spécialistes de la gastronomie japonaise, des MOF poissonniers, des maîtres sushis (dont certains sacrés champions du monde).

Deux Gardois aussi en lice pour le championnat de France de pizza organisé en parallèle

Après un diplôme de cuisine en alternance obtenu il y a dix ans, le Gardois a enchaîné les expériences dans différents établissements, jonglant entre les influences culinaires. Mais c’est la cuisine japonaise qui lui a davantage plu. Il a notamment travaillé chez « Wasabi sushi » à Nîmes et a découvert une restauration totalement à part avec « des compétences pas faciles à apprendre« .

Avec son associé, il veut proposer des produits équilibrés, pas trop fournis en riz, réalisés avec des gestes précis. « Un retour aux sources » du sushi combiné à quelques recettes originales. Au foodtruck, ils font des poke bowls, mais aussi des sandwichs taïwanais avec une brioche traditionnelle cuite vapeur. Ils espèrent que leur pâte va faire la différence pendant ce concours créé à l’initiative du magazine professionnel France Sushi et qui prend comme décor le salon « Sandwich & Snack Show ».

En parallèle y est aussi organisé les 13 et 14 octobre, le championnat de France de pizza qui rassemble 150 concurrents. Parmi eux, deux Gardois, Tien Siong et Mélanie Poujol, qui tiennent l’enseigne « Dolce Vita » à Saze. Bonne chance à tous !

Marie Meunier





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire