A la une

Saint-Fargeau-Ponthierry. A Moulignon, ils veulent des réponses pour l’avenir du hameau

Les habitants veulent relancer le projet avec la nouvelle majorité
Les habitants veulent relancer le projet avec la nouvelle majorité (©F.R/RSM77)

On est loin de la friche industrielle, mais il s’agit bien néanmoins d’une verrue au sein d’un quartier calme qui a gardé le charme de l’ancien, au cœur du hameau de Moulignon, à Saint-Fargeau-Ponthierry. Le cadre, c’est celui d’une place, d’une église et d’une école reconvertie en épicerie.

Projet en suspens

Un cœur de village qui est entaché par un terrain à l’abandon ou restent les vestiges de bâtiments préfabriqués qui ont abrité, entre autres, pendant de nombreuses années, l’association portugaise de Ponthierry et une association de travaux manuels.

Chronologiquement, c’est en octobre 2017 qu’une première réunion entérine un partenariat entre la municipalité, le Parc naturel régional du Gâtinais français et des habitants du hameau volontaires dont des membres d’Ademaj (Association de défense de Moulignon, Auxonette, Jonville).

Partenariat qui, sur le terrain, se traduit par un comité de pilotage se réunissant sur le terrain une fois par trimestre jusqu’en décembre 2019 aboutissant en février suivant à la présentation d’un projet finalisé et à la signature d’une convention.

Un projet mettant en avant un espace vert à destination des habitants et la réhabilitation des anciennes serres, qui jouxtent le terrain, validé par l’ancienne municipalité en août 2018. Mais, depuis, deux événements ont semé le trouble. La crise sanitaire et les confinements qui ont suivi ont mis un coup d’arrêt : si le permis de démolir a été affiché, les travaux n’ont pas pu commencer.

Par contre côté logistique, les volontés ne faiblissent pas : « Nous avons continué à travailler sur le projet, sur les détails de l’aménagement, restant en contact avec la mairie et le PNR, confient les membres du collectif. Notre but était et est toujours simple : avoir un coeur de hameau agréable à vivre. ».

Entre-temps les élections municipales ont eu lieu entraînant un changement de majorité. Rien de très contrariant pour les membres du collectif, l’action n’est pas politique mais et en faveur du cadre de vie. Cependant après plusieurs réunions un point les tracasse, aucune réponse n’est fournie aux questions posées, ni oralement ni par écrit.

Conseil de hameau

« Nos interrogations sont simples, continuent les membres du collectif, où en sont les recherches de financements et quel est le calendrier des travaux ? Nous ne demandons pas un début des aménagements immédiats, mais que l’on sache quand cela commencera. Nous avons l’impression que la municipalité joue la montre, sans que nous comprenions pourquoi. »

Des arguments que Séverine Félix Boron, la maire de Saint-Fargeau-Ponthierry, réfute :

« La municipalité a changé, il nous faut nous réapproprier le projet et cela prend du temps, autant que de faire des recherches de subventions, rappelle la première édile. Mais, pour mener cette tâche à bien, il faut une véritable structuration des différents partenaires. Nous en avons discuté avec les membres du collectif, et les avons prévenus que c’est le futur conseil de hameau qui va reprendre le dossier. Ils le savent, comme ils savent qu’ils peuvent l’intégrer sans problème. Ce n’est pas un dossier que l’on veut laisser dormir, bien au contraire ! »

Séverine Félix-BoronMaire de Saint-Fargeau-Ponthierry

Quoiqu’il en soit, le collectif promet de rester vigilant : « Nous sommes déterminés concernant ce projet car nous nous sommes beaucoup investis : il en va de notre cadre de vie. »

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La République de Seine et Marne dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 895

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.