Home En bref Salon de l’agriculture à Paris : la Manche sera encore très bien représentée
En bref

Salon de l’agriculture à Paris : la Manche sera encore très bien représentée

Comme l'an passé, les créateurs des sauces Noye (Saint-Lô) feront partie des producteurs manchois qui seront accueillis sur le
Comme l’an passé, les créateurs des sauces N’oye (Saint-Lô) feront partie des producteurs manchois qui seront accueillis sur le « corner » Manche du pavillon Normandie. (©Archives / La Presse de la Manche)

Premier département agricole de France, la Manche sera une nouvelle fois au rendez-vous du Salon international de l’agriculture. La 59e édition se déroulera, comme d’habitude pendant neuf jours, du samedi 25 février au dimanche 5 mars 2023, au Parc des expositions, à Paris.

8 038 fermes

La Manche compte encore 8 038 exploitations agricoles pour plus de 14 000 emplois auxquels s’ajoutent les emplois des entreprises du para-agricole et de l’agroalimentaire.

« Ce Salon de l’agriculture est le premier salon agricole de France. C’est un démonstrateur du savoir-faire agricole », entame Jean Morin, président du Département de la Manche qui accueillait, ce jeudi 9 février 2023, à la Maison du Département, à Saint-Lô, une partie des artisans, agriculteurs et éleveurs manchois qui participeront à cette édition intitulée « L’agriculture : le vivant au quotidien ! ».

À lire aussi

  • Salon de l’agriculture : la Manche, premier département agricole de France

Confrontés à toutes sortes de difficultés, « vous faites votre métier du mieux que vous savez le faire. C’est un métier complexe et vous vous êtes toujours adaptés. Je tiens à vous remercier », a insisté chaleureusement le président, accompagné d’Hervé Agnès, conseiller départemental en charge de l’agriculture.

Tous les deux seront présents sur le salon, respectivement pendant deux et cinq jours, « pour vous accueillir et échanger avec vous », assure Hervé Agnès.

À lire aussi

  • Agriculture. À l’image de la Normandie, il n’y a pas assez de bio dans les cantines de la Manche

27 exposants sur le « corner » Manche

Depuis plusieurs années, les cinq départements normands sont regroupés sur le pavillon Normandie du hall des régions qui, cette année, s’étendra dans deux et non plus un seul hall. Le pavillon Normandie trouvera sa place dans le hall 7.1 et s’étendra sur 500 m2, où les départements peuvent chacun mettre en avant leurs produits, leur patrimoine, leurs particularités. Le « corner » Manche disposera de 50 m2.

Le Département y accueille gracieusement 27 producteurs qui se relaieront au fil des jours.

« Sur les 27, il y aura 13 nouvelles participations cette année », salue Philippe Pontis, élu à la Chambre d’agriculture de la Manche. Les exposants manchois se répartissent en « 11 artisans et 16 agriculteurs. Ça montre aussi la diversité », se réjouit Philippe Pontis. La Chambre de métiers et d’artisanat de la Manche est également partenaire.

Parmi les nouveautés, les visiteurs (qui seront probablement encore plus de 600 000 cette année) pourront déguster et acheter des produits de notre terroir mais ils profiteront aussi d’animations par des producteurs, chaque jour de 9 heures à 19 heures : confection de poké bowl normand, moulage de camembert à la louche, distribution de légumes, démonstrations de filage, brassage, teinture de laine, etc.

Des jeunes des Maisons familiales rurales de la Manche les accompagneront.

La Manche consacre ainsi 125 000 euros pour participer. Mais au-delà du Salon de l’agriculture, le Département soutient les filières à hauteur de 3,2 millions d’euros (incluant le laboratoire d’analyses Labéo) afin de « faire en sorte que le premier département agricole de France le reste », explique Hervé Agnès. C’est aussi une aide aux petits investissements qui a profité à près de 2 000 agriculteurs depuis 2017 pour un montant cumulé de 6,6 millions d’euros.

À lire aussi

  • Agriculture. Dans la Manche, 16 000 vaches en moins en seulement un an : « Il faut agir d’urgence »

40 médailles en 2022

Au Salon de l’agriculture, les Manchois ne seront pas seulement au pavillon Normandie, « en parallèle, on aura bien entendu les concours d’élevage », souligne Philippe Pontis, dont le toujours attendu concours de la race Normande qui se tiendra le dimanche du premier week-end.

Si la majorité des exposants sur le corner Manche sera surtout du centre et Sud-Manche, la tendance est inversée dans les concours d’élevage et les concours de jugement des animaux par les jeunes. Tous porteront un blouson aux couleurs de la Manche, offert par le Département.

Plusieurs entreprises manchoises seront en quête des fameuses médailles, bordées de feuilles de chêne, du Concours général agricole. En 2022, la Manche a récolté 40 médailles (22 d’or, 11 en argent et 7 en bronze).

Related Articles

En bref

Médecin à la campagne, cette native de Montpellier ne reviendra jamais en ville

Flora Bonnel, médecin généraliste, s’est récemment installée à Varilhes, dans les Pyrénées...

En bref

Grippe aviaire dans la faune sauvage, protégez vos oiseaux pour éviter des abattages massifs

Les propriétaires d’oiseaux sont invités à respecter scrupuleusement des mesures de protection...

En bref

Retraites : dernière journée de débats à l’Assemblée nationale

Le député La France insoumise Ugo Bernalicis (au micro) prend la parole...

En bref

Budget : la facture énergétique augmente à Deuil-la-Barre, les impôts non

En dépit d’une hausse sensible de ses frais de fonctionnement, la Ville...