Home En bref Salon du vin : baisse de la consommation, excédents… Le secteur viticole en crise
En bref

Salon du vin : baisse de la consommation, excédents… Le secteur viticole en crise

Vignerons et acheteurs du monde entier sont réunis à Paris pour le salon professionnel Wine Paris & Vinexpo, où les producteurs français espèrent bien multiplier les contrats pour vendre des bouteilles moins prisées chez eux.
Vignerons et acheteurs du monde entier sont réunis à Paris pour le salon professionnel Wine Paris & Vinexpo, où les producteurs français espèrent bien multiplier les contrats pour vendre des bouteilles moins prisées chez eux. (©AFP/Archives/STEPHANE DE SAKUTIN)

Vignerons et acheteurs du monde entier sont réunis jusqu’à mercredi à Paris pour le premier grand salon professionnel de l’année, Wine Paris & Vinexpo, où les producteurs français de vin espèrent bien multiplier les contrats pour vendre des bouteilles moins prisées chez eux.

Dès l’inauguration du salon, lundi, négociants, cavistes et restaurateurs ont fait tinter les verres et débouché les bouteilles venues d’une cinquantaine de pays, d’Europe principalement mais aussi des Etats-Unis, du Japon ou du Chili, sur les 31 000 mètres carrés d’exposition de la Porte de Versailles.

À lire aussi

  • Alcool : les bouteilles de champagne battent des records de vente en 2022

« Notre objectif, c’est que le maximum de transactions commerciales aient lieu ou soient initiées, pour que le commerce mondial – et français – des vins et spiritueux se porte bien », avait expliqué à l’AFP, Rodolphe Lameyse, directeur général de l’organisateur Vinexposium.

À lire aussi

  • Du vin rappelé partout en France, suspecté de contenir des morceaux de verre

Baisse de la consommation de vin en France

« Nous avons une situation en France où la consommation intérieure de vins et spiritueux semble baisser et, pour les viticulteurs, l’export, c’est la solution », a souligné le ministre du Commerce extérieur, Olivier Becht.

Deuxième producteur mondial derrière l’Italie en 2022, la France cumule en effet une baisse de consommation et des difficultés plus structurelles dans certains vignobles, comme le Bordelais.

À lire aussi

  • Crise viticole en Gironde. « Débloquer 160 millions d’euros ne va pas réguler le marché »

« Certains (marchés) sont en train de s’ouvrir grâce à de nouveaux accords qui ont été signés, je pense à la Nouvelle-Zélande. On a également des négociations en cours avec l’Australie, peut-être avec l’Inde (…) c’est une bonne nouvelle pour les viticulteurs », a ajouté M. Becht.

Comme l’an passé, terroirs et vignobles français sont représentés dans trois pavillons. Un quatrième est consacré aux vins du monde et, nouveauté cette année, les bières et spiritueux disposent de leur propre hall, portant le nombre total d’exposants à près de 3400.

Quelque 30 000 professionnels sont attendus sur le salon, qui se tient à un « moment charnière » dans le calendrier des achats, selon M. Lameyse.

Les dernières tendances dévoilées par la chambre d'agriculture de Gironde montre que le monde viticole, autour de Bordeaux, traverse
Les dernières tendances dévoilées par la chambre d’agriculture de Gironde montre que le monde viticole, autour de Bordeaux, traverse « une crise d’ampleur ». (©Gaël Arcuset / Le Républicain)

À lire aussi

  • Gironde. Une première réunion de crise organisée pour répondre à l’urgence du monde viticole

Passer le cap

Les exportations françaises de vins et spiritueux ont généré plus de 18 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2022, en hausse de 12 % par rapport à 2021, notamment grâce au champagne, selon le ministère du Commerce extérieur.

Le secteur reste ainsi le premier exportateur de l’agroalimentaire, et le deuxième excédent commercial français, après l’aéronautique et devant les cosmétiques.

Mais derrière ces bons chiffres, le vignoble français a essuyé toute une série de crises : taxes Trump en 2019, pandémie de Covid-19, millésime désastreux en 2021 du fait de calamités climatiques… S’y sont ajoutées en 2022 l’inflation et la flambée des coûts de production, de l’énergie aux emballages.

Pour que la filière « passe ce cap » difficile, « il faut qu’on l’aide à relever les défis conjoncturels », a défendu lundi le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau, qui avait reconnu fin janvier que la situation dans le vignoble français était « grave ».

Dans les supermarchés, les premiers prix ont décroché et les vins rouges sont particulièrement à la peine, avec des ventes qui ont chuté de 15% en 2022.
Dans les supermarchés, les premiers prix ont décroché et les vins rouges sont particulièrement à la peine, avec des ventes qui ont chuté de 15% en 2022. (©AFP/Archives/STEPHANE DE SAKUTIN)

À lire aussi

  • Dry january. Le vin sans alcool est-il une alternative vraiment saine ?

Du vin transformé en gel hydroalcoolique ou parfum

Pour éviter que les prix des vins ne baissent trop, l’Etat a accepté de financer une campagne pour transformer (« distiller ») des dizaines de millions de litres d’excédents en parfum ou en gel hydroalcoolique.

« On est en train d’affiner un certain nombre de dispositifs, y compris dans l’arrachage », a ajouté le ministre, les viticulteurs de la région de Bordeaux réclamant des aides pour arracher les vignes excédentaires.

Dans les supermarchés, les premiers prix ont décroché et les vins rouges sont particulièrement à la peine, avec des ventes qui ont chuté de 15 % en 2022.

En France, par ailleurs, près d’un consommateur de vin sur deux a 55 ans et plus, selon une étude réalisée en avril par le cabinet IWSR et Wine Intelligence auprès d’un millier de personnes.

Le vignoble « est à la croisée des chemins : il faut avoir de véritables stratégies, rendre les produits plus attrayants pour les jeunes consommateurs. Certaines régions tirent leur épingle du jeu, mais pour d’autres le réveil est particulièrement douloureux », a estimé M. Lameyse.

Le vin français doit aussi plus exporter pour se sauver: « Il n’y a pas de fatalité et je pense qu’avec notre salon, nous avons un rôle à jouer pour répondre à ce bouleversement. »

Source : © 2023 AFP

Related Articles

En bref

Réforme des retraites : 850 manifestants à Mayenne

Pour la cinquième journée de mobilisation contre la réforme des retraites, c’est...

En bref

Carrefour ouvre un nouveau supermarché à Saint-Étienne : voici où

Une supérette Carrefour Express va ouvrir fin avril 2023 près de la...

En bref

Kévin Coignard, la finale de la Coupe de France avant le rallye de la Côte Fleurie

Kévin Coignard participe ce week-end (17-18 février 2023) à la finale de...

En bref

Orléans. Une nouvelle marque pour les commerçants

Orléans (Loiret) réaffirme son engagement envers les commerces de proximité avec la...