Sauveterre-de-Guyenne : une voiture percute deux adolescents dans un abri de bus

L'accident s'est produit au lieu-dit Saint-Romain-de-Vignague, à Sauveterre-de-Guyenne (Gironde), ce mercredi 21 septembre 2022.
L’accident s’est produit au lieu-dit Saint-Romain-de-Vignague, à Sauveterre-de-Guyenne (Gironde), ce mercredi 21 septembre 2022. (©Le Républicain)

Ce mercredi 21 septembre 2022, à Sauveterre-de-Guyenne (Gironde), un véhicule a percuté des jeunes qui attendaient dans un abri de bus. Le drame s’est produit peu avant 8h, au lieu-dit Saint-Romain-de-Vignague, sur la route départementale 670.

D’après les informations que nous avons pu recueillir, un groupe d’adolescents, composé d’élèves du lycée Jean-Renou de La Réole, se trouvait là quand une conductrice, prise d’un malaise, a perdu le contrôle de son véhicule.

Un adolescent héliporté vers Bordeaux

Elle a alors percuté deux jeunes, blessés graves. L’un d’eux, un garçon, a dû être héliporté vers Bordeaux par Dragon 33, l’hélicoptère de la sécurité civile.

L’autre victime, une jeune fille, a été transportée dans un état grave au centre hospitalier de Langon. La conductrice du véhicule a également été prise en charge et transportée au CH de Langon.

Deux enfants sont blessés graves.
Deux enfants sont blessés graves. (©Le Républicain)

Une cellule psychologique ouverte

« Pour tous ceux qui étaient là au moment des faits, pour les familles, les amis, le choc psychologique est important« , souligne le sous-préfet de l’arrondissement de Langon, Vincent Ferrier, venu sur les lieux de l’accident.  Une cellule psychologique a été ouverte au collège Robert-Barrière de Sauveterre-de-Guyenne.

De leur côté, les gendarmes de la compagnie de Langon-Toulenne ont ouvert une enquête.

Arrivé sur place quelques secondes après l’accident, Florian témoigne : 

Vidéos : en ce moment sur Actu

Je suis sapeur-pompier volontaire. Mais là, j’étais en civil. Je me suis arrêté de suite. Quelques instants après, une autre personne s’est arrêtée, un pompier volontaire également. On a pratiqué les gestes de premiers secours et on a beaucoup discuté avec les enfants. Ici, on se connaît tous, on est tous voisins. Ces lycéens, qui attendaient le bus, on les connaît depuis qu’ils sont gamins. Ils ont grandi ensemble. C’est dur…

Floriantémoin

Pas moins de quatre centres de secours étaient engagés : Langon, La Réole, Saint-Macaire et Sauveterre-de-Guyenne.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Républicain Sud-Gironde dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.