Formule 1

Sebastian Vettel sait qu’il n’est pas « un saint »

Le quadruple champion du monde de Formule 1, Sebastian Vettel, a déclaré jeudi que le changement climatique l’avait amené à remettre en question son travail de pilote parcourant le monde pour participer à des courses de voitures.

S’exprimant ce jeudi soir dans un talk show de la BBC, Question Time, une émission télévisée mêlant politiciens et célébrités, on a demandé à Sebastian Vettel si sa position sur l’environnement ne faisait pas de lui un hypocrite étant donné qu’il faisait partie d’un sport polluant : « C’est vrai, c’est vrai, vous avez raison. Il y a des questions que je me pose tous les jours, je ne suis pas un saint. » a répondu le pilote Aston Martin.

« Certaines choses sont sous mon contrôle et certaines choses ne le sont pas. C’est ma passion de conduire une voiture, j’adore ça et chaque fois que je monte dans la voiture, j’adore ça. Quand je sors de la voiture, bien sûr, je pense aussi ‘est-ce quelque chose que nous devrions faire, parcourir le monde, gaspiller des ressources ?’ »

« Il y a des choses que je fais parce que je sens que je peux mieux les faire. Dois-je prendre l’avion à chaque fois ? Non, pas quand je peux prendre la voiture. » a ajouté le pilote Aston Martin.

Durant cette émission, Vettel a également donné ses opinions sur le Brexit, la guerre en Ukraine, si la Finlande devrait rejoindre l’OTAN, la dépendance énergétique et l’implication du Premier ministre britannique Boris Johnson dans le scandale du « partygate » en pleine pandémie de COVID-19.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 11 028

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.