SÉCHERESSE L’usage de l’eau restreint dans certaines zones

Sécheresse (photo Norman Jardin)

À l’approche de l’été, la préfète du Gard a consulté le comité sécheresse le 2 juin pour faire un point sur la situation hydrologique du département. Plusieurs zones viennent ainsi d’être placées en alerte et en vigilance. 

Bien que le bilan de la période de recharge des nappes soit faiblement déficitaire, le mois de mai que vient de vivre le département du Gard a battu des records de température. Un déficit pluviométrique de 40 à 65% est également enregistré sur la moitié Est et Sud pour ce même mois de mai. Dans ces conditions, les débits des cours d’eau ont fortement baissé ces derniers jours. Peu de secteurs sont épargnés, mais cette baisse est particulièrement marquée sur les bassins versant de la Cèze et du Vidourle.

Une tendance similaire est observée sur certaines nappes du département, et les sols présentent des niveaux de sécheresse record, classiquement rencontrés en juillet. Les conditions hydrologiques actuelles ne permettent pas non plus d’envisager le remplissage complet du barrage de Sénéchas, dont une fonction secondaire est de soutenir le débit de la Cèze à partir du 1er juillet.

Selon les prévisions de Météo France, les températures pourraient rester plusieurs degrés au-dessus des normales de saison et il n’y a pas de pluie significative prévue dans les prochains jours. La préfète du Gard a donc décidé de placer en alerte les zones Vidourle, Cèze amont et Cèze aval et en vigilance les zones Ardèche gardoise, Vistrenque-Costières et Vistre, Rhône et Camargue gardoise, Gardon amont et Gardon aval.

Le remplissage des piscines interdit

Sur les territoires en situation d’alerte, le remplissage complet des piscines privées et le fonctionnement des fontaines en circuit ouvert sont interdits et les arrosages ou irrigation sont soumis à des restrictions horaires. Il convient de se reporter à l’arrêté préfectoral de restriction des usages de l’eau. De manière générale, pour l’ensemble du département, il est demandé d’avoir un comportement écoresponsable et d’économiser la ressource en eau.

Sur les territoires en situation de vigilance, il est demandé à chacun d’adopter un comportement écoresponsable, en utilisant l’eau de manière mesurée. Des arrêtés de restriction d’usage de l’eau plus contraignants peuvent être pris par les maires concernés si la situation sur leur territoire le nécessite. Un nouveau point sur la situation hydrologique du département est programmé le 14 juin. Selon l’évolution de la situation, la Préfète du Gard pourra être amenée à étendre les mesures de restriction et de limitation des usages de l’eau

Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *